Nos actions humanitaires en Inde

Nos actions humanitaires en Inde
Rejoignez nos
766
parrains et marraines
25 € / mois
pour aider un enfant et sa famille
Je parraine maintenant
Comment bénéficier d’une réduction fiscale ?

Découvrez les actions menées grâce à vos parrainages

Zoom sur nos actions humanitaires en Inde

Avec notre partenaire nous sommes présents en Inde depuis 1951.

Nos actions humanitaires en Inde se traduisent par la mise en place des programmes d’aide et de développement notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé pour les enfants et les jeunes.

59 824 enfants sont inscrits dans ces programmes d’aide et de développement.

A titre d’exemple, voici les résultats de quelques actions menées avec notre partenaire en Inde :

Plus de 100 000 mères et personnels soignants ont été formés notamment sur les aspects des relations parents-enfants, et la détection des problèmes de développement chez l’enfant.

Dans le cadre de la lutte contre la malnutrition infantile, ces interventions ont permis d’aider 40 793 enfants mal nourris.

  • 68 329 femmes inscrites pour un suivi prénatal.
  • 60 000 enfants ont pu bénéficier d’une vaccination complète, dans le cadre de campagnes de vaccination
  • Concernant les enfants âgés de 6 à 14 ans, divers ateliers, séminaires et programmes de formation au sein de clubs enfants ont été mis en place, concernant notamment l’hygiène et les droits des enfants, auxquels ont participé 49 754 enfants.
  • 5 540 sessions ont été organisées dans les écoles sur l’hygiène et la nutrition, auxquelles ont participé 154 013 écoliers.
  • 3008 écoles ont participé aux programmes d’amélioration de la lecture et de la qualité éducative.

 

L’Inde en 2018

Éducation

31% de la population est encore analphabète, les femmes sont davantage touchées que les hommes.

Ceci est dû au manque d’enseignants formés, d’équipements et de moyens, les dépenses du gouvernement représentant 3,3% du PIB.

Désormais, la scolarisation est en principe gratuite et obligatoire pour tous les enfants âgés de 6 à 14 ans.

93% des enfants en âge de fréquenter l’école primaire sont scolarisés.

La parité à l’école est presque respectée.

L’éducation se fait à deux vitesses :

  • d’un côté, les écoles privées sont payantes et disposent de davantage de moyens, seule une partie aisée de la population peut y avoir accès.
  • de l’autre, les écoles publiques sont gratuites mais parfois éloignées et la scolarité a un coût élevé, les populations pauvres n’y ont pas toujours accès.

C’est pourquoi le travail des enfants reste présent en Inde.

11,8% des enfants travaillent encore.

Santé publique

Le taux de mortalité infantile est de 50 enfants pour 1000 naissances.
Celui des mères à l’accouchement est de 190 pour 100 000 naissances.

Le taux d’enfants de moins de 5 ans souffrant d’insuffisance pondérale est très élevé :

  • 33% en zone urbaine,
  • 46% en zone rurale.

Les maladies infectieuses représentent un risque très élevé pour la population :

  • le climat favorise la dengue et le paludisme,
  • les maladies diarrhéiques, l’encéphalite japonaise et la typhoïde transmises par l’eau, la nourriture ou l’environnement sont également très fréquentes.

Il y a seulement 0,7 médecin pour 1000 habitants. A titre de comparaison, en France, ce chiffre est de 3,5.

Les dépenses du gouvernement en matière de santé sont très faibles (4% du PIB en 2013).

Aujourd’hui, 7% de la population n’ont pas accès à une source d’eau potable améliorée et 64% sans accès à un système d’assainissement.

Ceci est en particulier vrai pour les populations rurales.

Économie

L’économie indienne repose principalement sur le secteur des services.

En effet, le secteur des services emploie 28% de la force de travail et participe à hauteur de 66, 1% du PIB.

Le secteur agricole emploie 53% de la force de travail et constitue seulement 16, 9% du PIB.

La croissance économique de l’Inde est en augmentation constante (environ 7% chaque année), grâce aux mesures de libéralisation de l’économie et à la modernisation des secteurs agricole, industriel et tertiaire.

En 2014, le taux de croissance du PIB en Inde est de 7,4%.

L’Inde demeure un marché important pour les grandes entreprises, et bénéficie des investissements de sa diaspora à l’étranger.

Si cette tendance se poursuit, l’Inde devrait devenir d’ici à une vingtaine d’années l’une des 4 premières économies mondiales.

La croissance économique indienne, longtemps tirée par les activités de services à forte intensité de main-d’oeuvre qualifiée, est désormais plus diversifiée, avec l’expansion des secteurs manufacturiers et de la construction, ainsi que sur une part plus grande de l’investissement et de la consommation privée.

Néanmoins, l’Inde reste sous de nombreux aspects un pays en développement.

Le niveau du PIB par habitant demeure faible.

Malgré l’émergence d’une classe moyenne dynamique (5 à 10% de la population), 33% de la population vit sous le seuil international de pauvreté (1,25 dollar par jour).

Ceci dans des conditions sanitaires précaires, en particulier en milieu rural où vivent les 3/4 de la population.