Reportage sur France 3 : Revivez la rencontre émouvante entre des parrains et leurs filleuls au Sénégal !

Inde: Electrification de 4 centres dédiés aux enfants et aux familles

Inde: Electrification de 4 centres dédiés aux enfants et aux familles
1
Donateur
100
sur 30 313
4 mois et 7 jours
Pour vous mobiliser
Je fais un don maintenant
Comment bénéficier d’une réduction fiscale ?

Cyclone dans l’Etat du Tamil Nadu : des milliers de foyers sans électricité

Inde: Electrification de 4 centres dédiés aux enfants et aux familles

Le 10 Novembre 2018, le cyclone Gaja ravagea l’Etat du Tamil Nadu faisant 45 morts et environ 80 000 déplacés.
Parmi les dégâts causés par le cyclone, le système électrique fût sérieusement touché : selon le ministre en chef de l’Etat du Tamil Nadu, « environ 30.000 pylônes électriques tombèrent et 105 sous-stations électriques furent endommagées»1 .

Dans le district de Nagapattinam, la totalité des ménages qui avaient accès à l’électricité soit 93.76% ont été touchés et n’y ont plus accès. Même si l’Etat indien a promis une rénovation du système électrique, le processus est très lent. Après le tsunami de 2004, l’Etat a mis 6 ans pour réparer les dégâts.

Les 4 villages que nous ciblons dans ce projet ne sont pas prioritaires. Ils sont situés en bord de mer dans des zones reculées habitées majoritairement par des communautés de pêcheurs.
Aussi, même si le gouvernement finance l’électrification, soit le câblage jusqu’aux habitations et infrastructures, elle ne prend pas en compte la qualité de l’approvisionnement qui est souvent de mauvaise qualité.

Les pannes d’électricité sont donc fréquentes et peuvent durer plusieurs jours. Elles ont un impact majeur sur la qualité de vie des ménages et sur le développement économique notamment en zone rurale. Or, selon la Banque Mondiale, l’électricité a « des conséquences tangibles sur un large éventail d’indicateurs du développement, notamment la santé, la sécurité alimentaire, l’égalité entre hommes et femmes, les moyens de subsistance, la réduction de la pauvreté et l’éducation »2 .

Dans la zone du projet, dès la nuit tombée, les familles sont plongées dans le noir et sont contraintes d’utiliser des lampes au kérosène (ou lampes à pétrole). Or, celles-ci sont nocives pour la santé et pour l’environnement. En effet, ces lampes n’apportent pas un éclairage suffisant et provoquent à plus ou moins long terme des problèmes de vue. De plus, les enfants ne peuvent pas étudier convenablement le soir ce qui affecte leurs performances scolaires.  Une recherche menée au Népal par les scientifiques de Berkeley a démontré que « les femmes ayant déclaré avoir utilisé les lampes à pétrole avaient un taux de tuberculose 9,4 fois plus élevé que celles qui s’éclairaient autrement » 3.

Les lampes au kérosène émettent « 340 kg d’émissions de CO2 par an »4 et participent donc aussi à la pollution et au réchauffement climatique.

Les entreprises et institutions sont également impactées par ce manque d’électricité et plus particulièrement les 4 Centres communautaires dédiés aux enfants et à leurs familles.

Mis en place il y a 3 ans par notre partenaire ChildFund Inde dans le cadre de son programme dédié aux enfants de 6 à 14 ans  les activités sont quasiment au point mort depuis le cyclone et il est urgent de pouvoir les relancer.

Inde: Electrification de 4 centres dédiés aux enfants et aux familles

Ces Centres communautaires sont gérés chacun par une personne salariée à plein temps qui met en place :

  • des activités éducatives pour les enfants,
  • des actions de sensibilisation,
  • des formations sur les savoirs de vie.

Un professeur à temps partiel s’occupe du soutien scolaire après les cours (17h-20h) et du tutorat entre élèves.

Les Centres communautaires se composent de 2 ou 3 pièces et sont ouverts de 9h30 à 20h tous les jours sauf le mercredi.
Ils accueillent en moyenne par semaine une soixantaine de personnes.

Ils disposent aussi de bibliothèques pour développer les habitudes de lecture chez les enfants.
D’autres activités ciblent également les parents, telles que :

  • l’organisation des réunions des comités de développement communautaire locaux,
  • la mise en place d’activités manuelles (artisanales) pour les femmes sources de revenus supplémentaires,
  • des sessions d’éducation à la santé ou d’alphabétisation.
  • Les parents peuvent également disposer du lieu pour leurs loisirs si aucune activité n’y est menée.

Notre projet : Améliorer le quotidien des enfants et des familles grâce à une source d’énergie renouvelable

Inde: Electrification de 4 centres dédiés aux enfants et aux familles

Avec notre partenaire ChildFund Inde,  Un Enfant par la Main souhaite apporter son soutien à 4 centres communautaires dont sont bénéficiaires :

  • 312 enfants parrainés (179 filles et 133 garçons) et leur famille soit environ 1 248 personnes.

ChildFund Inde a déjà électrifié plus d’une centaine d’écoles et distribué 38 000 lampes solaires dans le cadre de son programme de parrainage.

Ces enfants peuvent dorénavant :

  • étudier le soir ce qui leur permet de mieux réussir à l’école ;
  • les parents ont la possibilité de participer aux réunions des comités de développement communautaire le soir, aux programmes de sensibilisation et à d’autres programmes de loisirs, générant ainsi une autonomisation positive de la communauté.

En 2014, CFI a mené un projet similaire dans un autre Centre communautaire situé dans le village de Karakambadi où une salle informatique a pu être installée permettant aux enfants d’y suivre des cours

Inde: Electrification de 4 centres dédiés aux enfants et aux familles

L’intervention de notre partenaire permettra de répondre aux besoins suivants :

  • la reprise des activités du programme de ChildFund Inde au sein des Centres communautaires et l’amélioration de leur fonctionnement grâce à leur électrification solaire,
  • la distribution de lanternes solaires à 312 enfants pour qu’ils puissent étudier chez eux après l’école et circuler dans leur village en toute sécurité,
  • la promotion de l’utilisation d’énergies alternatives au lieu des lanternes à kérosène traditionnelles, qui présentent de nombreux risques pour la santé et la sécurité (incendie, brûlures).

Le choix de notre partenaire se porte sur l’électrification solaire pour deux raisons :

  • le district dépend entièrement de l’approvisionnement du réseau électrique de l’État,
  • la demande en électricité augmente d’environ 10% par an mais l’offre stagne ou montre une croissance marginale.

L’électrification solaire permettra donc aux Centres communautaires de ne plus être dépendants du réseau électrique de l’Etat et de prendre le relais en cas de coupure.
De surcroît, l’installation solaire permettra de diminuer les coûts d’utilisation.

Les activités du projet

Étude de marché et lancement d’un appel d’offres

L’agent administratif de BEDROC, l’association locale qui va piloter l’activité avec CFI sera aidé du comptable et du gestionnaire de programme pour :

  • étudier le marché,
  • sélectionner les produits en fonction du meilleur rapport qualité/prix,
  • identifier les entreprises pour l’installation électrique dans les 4 Centres communautaires.

Achat du matériel

Le comité d’achat de BEDROC prévoit d’acheter 312 lampes solaires à LED, car elles nécessitent très peu d’énergie.
Un modèle avec un port USB sera privilégié pour qu’il puisse être rechargé autrement qu’avec le soleil. En revanche, un portable ne pourra pas être rechargé avec ces lampes.
Il achètera également l’ensemble des équipements pour l’installation solaire des 4 Centres Communautaires.

Distribution des lampes et installations solaires des 4 Centres communautaires

Le gestionnaire de programmes de CFI pilotera cette activité en lien avec la personne responsable de la mobilisation communautaire et les animateurs communautaires.
La distribution des lampes solaires sera l’occasion d’organiser des réunions dans chaque village, en présence des enfants, de leurs parents et des membres de la communauté.
Des recommandations seront données pour qu’ils utilisent et entretiennent les lanternes solaires correctement.

Formation à l’entretien de l’installation solaire

Ce sont les Comités de développement des villages avec le soutien du partenaire qui piloteront cette activité.
Une formation sera dispensée dans les 4 villages pour former des volontaires de la communauté et BEDROC à l’entretien et à la maintenance de l’installation.
Elle concernera entre 15 et 20 personnes.

Evaluation du projet

Six mois après la mise en œuvre du projet, une évaluation sera menée par CFI en collaboration avec les membres de la communauté.
Dans les 4 villages:

  • des questionnaires seront administrés,
  • des visites au domicile des enfants bénéficiaires seront effectuées,
  • des entretiens individuels seront organisés.

Les indicateurs évalués seront les suivants :

  • le nombre de personnes interrogées,
  • le taux d’inscription des enfants à l’école,
  • leur assiduité à l’école,
  • le temps passé à étudier après l’école,
  • la participation des habitants aux activités des Centres communautaires.

Résultats : Les 4 centres sont électrifiés et reprennent leur fonctionnement

Inde: Electrification de 4 centres dédiés aux enfants et aux familles

• La performance scolaire des enfants des 4 villages s’améliore ,
• La motivation des enfants augmente et ils sont plus assidus à l’école ,
• L’apport d’une source d’énergie propre au sein des 4 villages.

 

1 https://lematin.ma/express/2018/gaja-frappe-tamil-nadu-inde/305028.html
2 https://www.banquemondiale.org/fr/news/feature/2018/04/18/access-energy-sustainable-development-goal-7
3 http://www.lefigaro.fr/environnement/2012/12/07/01029-20121207ARTFIG00619-l-inquietante-pollution-des-lampes-a-petrole.php
4 https://rightforeducation.org/fr/2018/03/problemes-kerosene/

 

 

 

 

 

Plus de 100 projets réalisés grâce à vous depuis 2007

Les projets déjà financés

A quoi servent vos dons ?

Share This