Aller au contenu

Urgences Philippines : la générosité d’une PME française

Touchée par l’ampleur de la catastrophe qui frappe ce pays asiatique, Deltacab, une petite entreprise de l’Ouest de la France, a offert 1 000 euros pour financer les opérations menées sur le terrain par notre association.
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Entreprises/fondations > Urgences Philippines : la générosité d’une PME française

« Il me semble logique de partager un petit morceau du fruit de notre succès avec ceux que le destin vient de frapper ». Ces mots sont ceux du patron de Deltacab. Il dirige avec succès une petite entreprise d’une vingtaine de salariés, spécialisée dans la réalisation de faisceaux électriques pour l’industrie ferroviaire, la robotique et l’électronique. Le chef d’entreprise a été particulièrement interpellé par la localisation de cette catastrophe : « en 2011, nous avions eu la chance d’accueillir dans notre famille une jeune Philippine. Pendant quelques jours, Reina nous avait séduits par son sourire et sa gentillesse. Nous attendons impatiemment de ses nouvelles ». Depuis le passage du Typhon Hayian sur les Philippines, Un enfant par la main tente de récolter 100 000 euros  afin d’offrir une aide immédiate aux sinistrés. « Le montant sollicité pour le projet « Urgence Philippines» est très important. Il révèle malheureusement l’ampleur du drame et l’impérieuse nécessité de se mobiliser ». Sa société n’a pas découvert notre association par hasard : « Une déléguée régionale nous avait présenté Un Enfant par la Main il y a quelques années. Depuis, nous essayons de participer au développement de son action ».

Une action désintéressée. La preuve ? Il refuse systématiquement que son nom ou celui de sa société soient cités. Qu’il nous pardonne, en ces circonstances exceptionnelles, de la citer en exemple de générosité.

Photo : un centre de soutien psychosocial dédié aux enfants (Crédit : Martin Nanawa)

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut