Aller au contenu

Small Voices, Big Dreams 2015, les résultats dévoilés pour la Journée des droits de l’enfant !

Les enfants dans le monde ne se sentent pas en sécurité .
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Small Voices, Big Dreams 2015, les résultats dévoilés pour la Journée des droits de l’enfant !

L’enfance devrait être une période d’insouciance mais ce n’est pas le cas pour beaucoup d’enfants dans le monde. Aujourd’hui,  plus que jamais un constat s’impose : celui de la protection, de la solidarité et de la paix. Ainsi, pour la 4ème année consécutive, Un Enfant par la Main dévoile les résultats de l’étude « Small Voices, Big Dreams 2015 », réalisée par les membres des ChildFund Alliance dont elle fait partie.
Il s’agit d’une enquête exclusive qui a donné la parole à 5805 enfants âgés de 10 à 12 ans dans 44 pays.       

Selon cette dernière étude, il s’avère – constat particulièrement alarmant – que 42% des enfants dans le monde ne se sentent pas en sécurité à l’école, sur internet et même dans leurs propres communautés.

Les enfants des pays développés partagent beaucoup de ces inquiétudes, qui ne sont pas réservées aux jeunes des pays en développement.
En France, par exemple, 47% des enfants interviewés ne se sentent pas en sécurité chez eux et 8% à l’école. C’est une question globale, qui exige que nous travaillions tous ensemble pour construire un avenir meilleur.

Selon Meg Gardinier, secrétaire générale de ChildFund Alliance, « Les enfants sont le miroir de la société dans laquelle ils grandissent et vivent ». « Que ce soit une perception ou la réalité, notre monde semble incertain et crée un sentiment d’insécurité. Les enfants expriment de réelles inquiétudes quant à leur sécurité, et veulent que l’on aborde le sujet de la violence à laquelle ils sont confrontés. Voilà pourquoi nous demandons à la communauté internationale de partager des idées et de rejoindre le mouvement à travers #FreeFromViolence. »

La violence, un sujet de préoccupation pour les enfants

Pour protéger un enfant du sexe opposé lors d’une situation de danger, seulement 15% des enfants dans le monde préviendraient un adulte, un enseignant ou un travailleur social. Ce chiffre augmente significativement  en France avec 40%. Les enfants interviewés en France sont 70% à se sentir en situation de risques physiques et psychologiques lors de leurs déplacements seuls. En comparaison, ils sont 55% dans les pays en développement.

46% des enfants interrogés dans les pays en développement répondent que les enfants risquent des maltraitances dans leur propre maison.
En comparaison, 28% des enfants dans les pays développés donnent cette réponse. Ces statistiques explosent, au Togo (94%) ou encore au Ghana (91%).

38% des enfants dans le monde pensent que les adultes maltraitent les enfants parce qu’ils ont le pouvoir.
Dans les pays développés, les enfants pensent aussi que la maltraitance est une forme de punition (43%) , due au fait que les adultes en ont été eux-mêmes victimes (43%).

A la question « Comment les adultes peuvent préserver la sécurité des enfants dans les pays développés ? » 30% des enfants ont répondu : Ecouter ce que les enfants ont à dire.

Un autre chiffre édifiant, 63% des enfants des pays en développés  disent se sentir en danger sur internet. En France, les enfants sont 87%  à avoir ce sentiment.

L’affection comme rempart à la violence

Quelle serait LA chose la plus importante que devraient faire les adultes, les parents, et les éducateurs pour protéger les enfants de la maltraitance ?
Plus d’un quart des enfants pensent que les parents peuvent protéger leurs enfants s’ils les aimaient davantage. Cependant, il n’en n’est pas moins que 30% des enfants dans le monde estiment que les adultes devraient écouter ce que les enfants ont à dire pour mieux les protéger.

Le savoir, c’est le pouvoir

S’il était Président, un enfant sur cinq construirait de meilleures écoles, mettrait en place des campagnes de sensibilisation et de prévention contre les abus, et veillerait à ce que les jeunes terminent leurs études. 22% des enfants issus de pays développés choisiraient d’éduquer les enfants en augmentant le nombre d’inscriptions, et en réduisant les frais de scolarité, pour que les enfants se sentent davantage en sécurité.

La loi, pour protéger les enfants

Qu’ils vivent dans des pays en développement ou dans des pays développés,  tous les enfants voudraient voir ceux et celles qui abusent d’eux, punis ou envoyer en prison.
Par ailleurs, presque la moitié des enfants (42%) ont répondu qu’ils renforceraient la législation pour assurer la sécurité des enfants, et mettraient en place des sanctions pénales contre ceux qui commettent des abus à leur encontre. Enfin, 17% des enfants en France disent que pour les protéger, il faut alerter les autorités policières.

Un Enfant par la Main espére que les résultats de cette enquête agiront comme une sonnette d’alarme à l’échelle mondiale afin de protéger les enfants #FreeFromViolence ». Nous avons encore un long chemin à parcourir afin que les enfants se sentent aimés et en sécurité. Nous devons faire entendre leurs voix et leurs peurs afin que nous puissions les aider à grandir en préservant les générations futures de toutes formes de violence.

CONSULTEZ LES RESULTATS COMPLETS DE CETTE ETUDE SUR NOTRE SITE  http://childfundalliance.org/small-voices-big-dreams-2015/

 

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut