Aller au contenu

Vietnam : construction de pensionnats pour lutter contre le décrochage scolaire

internat vietnam tony parker
1
Donateur
30 000
sur 150 000
2 mois et 29 jours
Pour vous mobiliser
Je fais un don maintenant
Comment bénéficier d’une déduction fiscale ?

L’accès à l’éducation de qualité, un enjeu au Vietnam

VIETNAM INTERNAT

Les provinces de Bac Kan et de Cao Bang, au Vietnam, se distinguent par des populations très dispersées dans les montagnes. Cela rend les déplacements quotidiens pour les services de bases difficiles.

Les enfants en âges d’étudier doivent parcourir de longues distances pour se rendre à l’école, de 6 km à 16 km. Les élèves doivent souvent rester sur place le soir et logent dans des pavillons étudiants « sauvages » construits avec des bambous et du bois.

Avant 2016, au Vietnam, de nombreuses écoles proposaient des « écoles satellites » afin de limiter les déplacements des enfants. Cependant, en 2016, la politique a changé pour améliorer la qualité de l’éducation dans les écoles dites « centrales ». Les élèves à partir de la quatrième année d’étude ont dû s’inscrire dans des écoles plus éloignées de leurs villages. Les internats prévus pour les accueillir sont rapidement devenus surpeuplés avec l’affluence des campagnes.

Avec son partenaire, Un Enfant par la Main a identifié plusieurs problèmes :

  • Les longues distances parcourues par de nombreux élèves (généralement entre 6 et 16 km),
  • Au moins 50 % des élèves de ces provinces ont besoin d’un internat,
  • Le niveau des cours dispensés et l’accessibilité pour les enfants handicapés est très insuffisant,
  • Les enfants issus des minorités et des groupes plus vulnérables sont délaissés et abandonnent rapidement l’école.

Notre projet : Améliorer les conditions d’apprentissage de 3 828 enfants et 2 068 adultes

VIETNAM INTERNAT SANTE

Ce projet sera axé sur :

  • L’accès à une éducation de qualité

La formation des personnels de direction et des représentants l’État sur la réglementation en vigueur des écoles demi-pensionnaires et sur les méthodes de gestion et d’accompagnement spécifiques des enfants.

  • L’accès aux soins de santé

Un mécanisme de coopération entre le centre de santé communal et l’école sur l’accès aux soins de santé primaires pour les élèves internes et externes sera mise en œuvre. Cela permet :

  • le suivi de l’état de santé des enfants
  • des formations sur les bonnes pratiques en matières d’hygiènes
  • des formations pour mieux comprendre les changements physiques et psychologiques des adolescents.
  • La sauvegarde et protection des enfants

La création d’un système de gestion et de gouvernance des écoles afin d’avoir un environnement sécurisé et adapté aux enfants. Chaque membre de la communauté, les enseignants, les enfants seront sensibilisés sur la protection et la sauvegarde de l’enfance.

  • Le soutien et l’accompagnement éducatif

L’apprentissage dit « social et émotionnel » est enseigné à la communauté dans son ensemble. Des enseignants locaux et des animateurs sont recrutés pour créer et former des groupes d’échanges aux bonnes pratiques afin que tous puissent contribuer au soutien moral des enfants.

  • L’intégration des enfants issus de minorités ethniques et des enfants porteurs de handicap

Les infrastructures défaillantes et non adaptées sont identifiées et réparées.
De plus, l’enseignement se fait grâce à des outils disponibles dans les langues locales et permettant une meilleure compréhension des cours dispensés.

VIETNAM INTERNAT SCOLAIRE

  • Cinq semi-pensionnats et les écoles accueillant des élèves semi-pensionnaires sont renforcées en matière de gouvernance scolaire. Elles sont soutenues par le département d’État de l’éducation et de la formation du district.
  • La qualité des services de santé primaires pour les élèves issus de minorités ethniques est améliorée.
  • La communauté et les parents ont une meilleure compréhension de l’apprentissage social et émotionnel. Ils soutiennent le modèle de semi-pensionnat.

Résultats : Les enfants recevront une éducation de qualité dans des lieux sûrs et adaptés

INTERNAT VIETNAM

  • Les enfants sont reçus dans des locaux plus adaptés, sécurisés et agréables dans lesquels ils peuvent se sentir protégés et écoutés
  • Les enfants reçoivent un enseignement de qualité et inclusif, sans discriminations ethniques et linguistiques
  • Les enfants bénéficient d’un suivi médical et d’un enseignement sur l’hygiène, la puberté et la grossesse qui leur permet de mieux appréhender leur entrée dans la vie d’adulte
  • La famille et la communauté sont rassurées et encouragent les enfants à aller à l’école parce qu’ils y savent leurs enfants en sécurité.

Merci au gala ParCoeur 2022 et à Tony Parker qui ont grandement contribué au financement de ce projet !

Plus de 100 projets réalisés grâce à vous depuis 2007

Les projets déjà financés

A quoi servent vos dons ?

Share This
Faire défiler vers le haut