Aller au contenu

Prix de la solidarité 2021: Votez pour Un Enfant par la Main

Reconstruire les écoles pour protéger les enfants au Népal !

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Reconstruire les écoles pour protéger les enfants au Népal !

Lors d’une catastrophe humanitaire comme celle qui a frappé le Népal en avril dernier, la sécurité des enfants est compromise. Beaucoup d’entre eux se retrouvent sans-abri, en état de choc, vulnérables.

Dans ces conditions, le risque liée à l’embrigadement dans des réseaux de trafiquants est omniprésent.

Ramsey Ben Achour, un spécialiste de la protection de l’enfance auprès de l’Unicef au Népal en témoigne : « Après un désastre comme celui-ci, le trafic a tendance à augmenter ».

Conscientes que le tremblement de terre du 25 avril a aggravé ce problème, et pour pallier cette sitiation, les organisations locales en collaboration avec l’UNICEF ont définis actuellement un ensemble de mesures préventives pour lutter contre le trafic d’enfants. Jusqu’ici, les associations ont déjà sauvé 513 enfants et femmes de réseaux illégaux. 484 ont pu retrouver leur famille et 29 être placés dans des foyers d’accueil.

Avec plus d’1 million d’enfants qui ne sont pas scolarisés. Aujourd’hui, le niveau d’alerte pour la protection des enfants est élevé. En n’allant pas à l’école, les enfants sont davantage enclins à travailler pour subvenir aux besoins de leur parent, à être exploités dans des usines, aux champs, à faire partis de réseaux de prostitutions. Face à l’ampleur des dégats causés par le séisme, le besoin de main d’œuvre est en hausse et la nécessité pour les familles de reconstruire leur maison urgente.  Plus que jamais, les enfants représentent pour leur parent, une manne financière, ils sont contraints au mariage précoce en l’échange d’une dote.

Pour permettre le retour rapide à l’école des enfants, notre partenaire ChildFund au Népal est à pieds d’œuvre. Le département de l’éducation s’est quant à lui penché sur les nouveaux critères de construction anti-sismiques mais déjà, un projet de reconstruction d’écoles dans le district de Sindhupalchok existe pour permettre à près de 8000 enfants d’être à nouveau scolarisés. Découvrez ce projet en détails ICI !

Tout l’été, notre partenaire veillera à ce que les centres de réconfort restent ouverts, et continuent d’accueillir les plus jeunes enfants. Les plus grands quant à eux, aideront leur parent pour les récoltes.

Autorités et associations humanitaires sont en alerte devant le risque accru de trafic d’enfants,
continuez de vous mobiliser pour permettre aux enfants de reprendre le chemin de l’école, d’ici la fin de l’année !

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut