Aller au contenu

Qu’est-ce que la sécurité alimentaire ?

Qu’est-ce que la sécurité alimentaire ? La faim expliquée
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Qu’est-ce que la sécurité alimentaire ?

Que signifie la sécurité alimentaire ?
La faim expliquée

Qu’est-ce que la sécurité alimentaire ? La faim expliquée

Pour des millions de personnes dans le monde, depuis la pandémie de la COVID-19, le terme « sécurité alimentaire » résonne dans l’esprit de millions de personnes dans le monde. La rupture des chaînes d’approvisionnement mondiales et la montée du chômage ont contraint des millions de personnes à se battre pour pouvoir se nourrir. Avant même, cette crise sanitaire sans précédent, la sécurité alimentaire était l’un des problèmes les plus important et les plus complexes à traiter.

Alors qu’est-ce que cela signifie ?

La sécurité alimentaire c’est l’idée que chacun ait accès facilement à la nourriture dont il a besoin pour survivre et se développer.
Cette idée peut sembler simple, mais la définition a évolué depuis son introduction à la Conférence Mondiale de l’Alimentation en 1974.

A cette époque, l’accent était mis sur la disponibilité de la nourriture. Au fil du temps, nous avons appris que la disponibilité ne devait pas être la seule considération.
Des famines peuvent survenir même lorsque la nourriture est suffisamment disponible.

Le Comité des Nations Unies sur la sécurité alimentaire mondiale (CSA) définit désormais la sécurité alimentaire comme étant « lorsque tous les êtres humains, à tout moment, ont un accès physique, social et économique à des aliments suffisants, sûrs et nutritifs qui répondent à leurs besoins alimentaires et à leurs préférences alimentaires pour mener une vie active et saine ». Déclaration de Rome sur la sécurité alimentaire mondiale et Plan d’action du Sommet Mondial de l’Alimentation

Qu’est-ce qui menace la sécurité alimentaire mondiale ?

Qu’est-ce que la sécurité alimentaire ?

Parfois, les raisons de l’insécurité alimentaire sont assez simples. Les longues périodes de sécheresses qui affectent la production alimentaire peuvent conduire à une pénurie de nourriture, affectant quiconque dépendant de cette source de nutrition. Dans d’autres situations comme la pandémie de Covid-19, c’est plus complexe. Même si les plantes et les animaux que les gens consomment ne sont pas touchés par le virus, les pertes d’emplois, les restrictions de déplacement et le confinement ont rendu beaucoup plus difficile, l’accès à la nourriture.

Aussi, à l’heure où le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies s’est vu décerner le prix Nobel de la paix, vendredi 9 octobre 2020 à Oslo.
Il est important de rappeler, le rôle primordial que joue le PAM pour lutter contre la faim et contribuer à l’amélioration des conditions de paix.

Du fait de la crise sanitaire causée par la COVID 19 qui affecte bon nombre de pays dans le monde, le Programme alimentaire mondial est plus que jamais sollicité pour répondre à l’urgence de l’insécurité alimentaire. Selon les derniers chiffres, 120 millions de personnes supplémentaires, cette année, seront exposées à l’insécurité alimentaire. Les conséquences du confinement en sont la raison principale.

En 2020, le CSA a identifié 5 dimensions principales qui définissent le concept de sécurité alimentaire:

  • La disponibilité physique des aliments

Il doit y avoir suffisamment de nourriture disponible pour que les gens puissent satisfaire leurs besoins alimentaires.
Pour que la sécurité alimentaire existe, cette nourriture ne doit pas être contaminée et elle doit être adaptée à la culture de la population.

  • L’accès économique et physique des aliments

Même lorsque la nourriture est disponible, elle n’est pas toujours accessible à tous.
Certaines personnes peuvent ne pas être en mesure de se procurer de la nourriture sans négliger d’autres besoins essentiels.
Ils sont donc en insécurité alimentaire et doivent pouvoir se procurer de la nourriture sans se mettre en danger.

  • L’utilisation des aliments

Parfois, les gens ne peuvent pas accéder aux avantages nutritionnels de la nourriture parce qu’ils n’ont pas accès à l’eau potable ou à l’assainissement.
Cela les empêche de tirer les bénéfices des nutriments qu’ils consomment.
Par exemple, avoir accès à des sources d’eau propres leur permet de préparer et de cuire les aliments en toute sécurité.

  • La stabilité des 3 autres dimensions dans le temps

Les catastrophes naturelles, les conflits, l’instabilité politique, le chômage, et la hausse des prix des denrées alimentaires peuvent affecter la sécurité alimentaire.
Même si les gens ont suffisamment de nourriture aujourd’hui, ils risquent de connaître l’insécurité alimentaire demain étant donné les changements dramatiques que ces chocs peuvent entraîner, en particulier pour ceux qui sont considérés comme les plus vulnérables.

Pourquoi la sécurité alimentaire est-elle un problème si important ?

Qu’est-ce que la sécurité alimentaire ? La faim expliquée

La sécurité alimentaire est un problème mondial depuis des décennies, et ce sera une priorité pour les décennies à venir, en témoigne le prix Nobel décerné au PAM, vendredi 9 octobre dernier.

Une population croissante, des niveaux de consommation de viande plus élevés, des changements climatiques, des pénuries d’eau et la hausse des prix des denrées alimentaires sont quelques-unes des pressions auxquelles le monde devra faire face.

Alors que la population mondiale devrait atteindre les 9 milliards d’habitants en 2050, avec les changements climatiques cela exerce une pression encore plus forte sur les familles vulnérables.
La sécurité alimentaire est un problème de taille qui restera.

Comment pouvez-vous apporter votre aide à l’Association et aux enfants qui ont besoin de nourriture ?

Qu’est-ce que la sécurité alimentaire ?

Un Enfant par la Main et son partenaire ChildFund au Kenya s’engagent à trouver une solution améliorer la santé nutritionnelles des enfants et de leurs familles.

Car rappelons-le, aujourd’hui plus que jamais, alors que l’Afrique de l’Est, vit une situation préoccupante liée à l’invasion de criquets, il est désormais essentiel de renforcer le système de production avec des moyens de subsistance robustes, durables et adaptés au climat.

En partenariat avec le  le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies et les organisations locales, nous allons mettre en place un projet de 10 jardins potagers irrigués pour la culture de patate douce au sein de 10 centres de développement de la petite enfance dans les comtés de Samburu et Turkana.

La patate douce à chair orange résiste aux conditions climatiques difficiles et réduit les carences en vitamine A chez les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes.
Elle peut être récoltée toute l’année et peut être transformée en aliments pour animaux, farine, amidon, bonbon ou alcool.
Pour mettre en place ce projet, les activités suivantes auront lieu :

  • identification des terres propices à l’implantation de jardins irrigués dans les centres de développement de la petite enfance,
  • préparation des terres : mesure, clôturage, labourage,
  • distribution de filets d’ombrage écologiques,
  • installation de 8 forages pour garantir l’irrigation de la culture des patates douces dans les centres ne possédant pas de source d’eau permanente.

De manière plus globale, ce projet a pour ambition de participer à l’atteinte d’un des Objectifs du Développement Durable (ODD) des Nations Unies à savoir l’ODD 2 qui vise à réduire la faim.

Faites un don pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle  de ces familles
grâce à la culture de patate douce dans les comtés deTurkana et Samburu au Kenya

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut