Aller au contenu

Projet de réhabilitation et de soutien aux écoles endommagées par l’ouragan Matthew en Haiti

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Projet de réhabilitation et de soutien aux écoles endommagées par l’ouragan Matthew en Haiti

En octobre 2016, l’ouragan Matthew a frappé Haïti, provoquant la plus grosse crise humanitaire du pays depuis le tremblement de terre en 2010. Il a principalement touché les départements du Sud-Ouest et du Nord-Ouest Les vents violents, qui ont soufflé à plus de 260 km/h, ont causé des dégâts considérables, faisant 546 morts et 128 portés disparus.

 

Le secteur de l’éducation particulièrement impacté

Le secteur de l’éducation a été particulièrement affecté par le cyclone. Le dernier rapport du Office for the Coordination of Humanitarian Affairs Haïti (OCHA Haïti) fait état de 490 000 enfants déscolarisés et 716 écoles détruites ou endommagées, dont 287 dans les départements des Nippes, de Grand’Anse et du Sud.

Parmi les priorités de la reconstruction, le retour et le maintien des enfants en salles de classe constitue un enjeu majeur. Les familles ont bien souvent perdu tout ce qu’elles avaient investi lors de la rentrée scolaire (uniformes, livres, matériel, etc.) et ne sont plus en mesure d’assurer leurs dépenses (perte de cheptels, productions agricoles détruites, revenus précaires…). Les nombreux dommages occasionnés sur les infrastructures sont venus affaiblir un système éducatif déjà très vulnérable, ne permettant plus d’assurer la scolarisation de tous les enfants et de garantir une éducation de qualité dans la zone sinistrée.

L’ouragan a eu un effet dévastateur sur l’environnement des écoles. Nombre de cantines, jardins scolaires, points d’eau potable, latrines, plantations d’arbres ont été fortement endommagés ou détruits. Les risques sanitaires s’en sont retrouvés démultipliés, des épidémies de choléra et de diarrhées se propagent sur l’île et les plus jeunes souffrent d’une grave malnutrition.

Ecole Saint Jude Oeuvre du Lagon, département du Sud

 

Notre réponse à la catastrophe

La réouverture des écoles est une priorité pour les jeunes haïtiens, puisqu’un temps d’absentéisme trop long impacterait considérablement leur rythme éducatif. Des établissements scolaires en activité permettent aux parents de retourner à leurs emplois, et les enfants ayant subi un traumatisme psychologique peuvent être pris en charge.

Pour apporter un soutien aux écoles, Enfants Sans Frontières participe à un projet en consortium avec 6 organisations françaises, dont la plupart sont présentes en Haïti depuis des années : Solidarité laïque, le Secours Islamique France, Électriciens Sans Frontières, France Volontaires, ainsi que deux partenaires locaux d’Entrepreneurs du Monde que sont ATROPOCOM et PALMIS ENEJI.

Ce projet a comme objectif de favoriser, de façon durable, la re-scolarisation des enfants de 60 écoles, dont 11 écoles partenaires d’ESF, tout en encourageant la coopération entre acteurs de l’humanitaire.

Ecole Saint-Martin de Porrès, département de Grande Anse

 

3 résultats sont attendus

Résultat 1 : Les écoles dans les communes ciblées sont réhabilitées durablement.

  • Reconstruction des toitures, murs, etc selon les normes parasismiques et anti-cycloniques,
  • Distribution de mobilier scolaire et de kits pédagogiques pour les enseignants,
  • Rénovation et équipements des cantines scolaires,
  • Électrification des écoles,
  • Végétalisation des écoles.

Résultat 2 : Les élèves ciblés retournent de manière durable à l’école.

  • Aides à la scolarisation en direction des familles,
  • Distribution de kits scolaires pour les élèves.

Résultat 3 : La population ciblée dispose de connaissances et des outils suffisants pour mieux se préparer aux risques et répondre aux désastres climatiques

  • Sensibilisation des élèves et professeurs au développement durable et à la prévention des risques et désastres,
  • Formation d’un réseau d’acteurs à la prévention des risques.

Sur le terrain, ESF aura un rôle de coordination des différentes activités se déroulant dans le département du Sud. De plus, de manière transversale, nos équipes participeront à la sensibilisation du personnel enseignant et des élèves aux questions de développement durable (éveil à l’environnement et végétalisation des écoles)

 

Ecole Bon Berger, département du Sud

 

Un très grand merci à tous nos soutiens, grâce à vous ESF peut participer à des projets de grande ampleur comme celui-ci et ainsi améliorer de manière significative les conditions de vie des populations touchées par les catastrophes naturelles.

 

Actualité antérieure au 10 juin 2017. Date à laquelle Enfants sans Frontières a rejoint Un Enfant par la Main.

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut