Enfants sans Frontières & Un Enfant par la Main : Une union au service des enfants

Mariage précoce dans le monde

Luttons Ensemble Contre Les Violences Faites Aux Filles

Etre marié(e) jeune, une violation des droits de l’enfant

La grande majorité des pays interdit le mariage avant 18 ans, parfois même avant 20 ans mais malheureusement, ces lois ne sont pas toujours respectées.
En Inde, il y a ainsi 18% des femmes qui ont entre 20 et 24 ans qui étaient mariées avant 15 ans. Au Mali, c’est 40% des filles de 15 à 19 ans qui sont déjà mariées.

Découvrez le témoignage de Sonam !

De plus, le nombre exact de ces mariages précoces reste difficile à établir car certaines sont cachées et sans certificat de naissance, l’illégalité du mariage ne peut pas être démontrée, or 230 millions d’enfants dans le monde n’ont pas d’identité. Il n’y a pas de texte international qui interdit explicitement le mariage précoce et forcé mais de nombreux articles de la Convention des Droits de l’Enfant peuvent se rapporter à ces situations, notamment l’article 3 qui fait référence à « l’intérêt supérieur de l’enfant » et les articles 19, 34 et 36 qui affirment une protection de l’enfant face aux différentes formes de violences, dont les violences sexuelles. Les garçons peuvent eux aussi être touchés par les mariages précoces mais ce sont les filles qui en souffrent le plus.

Les nombreuses causes du mariage précoce

  • La pauvreté est le principal facteur de mariage précoce et forcé. Lorsque les parents n’arrivent pas à nourrir leur fille, il arrive qu’ils la marient très tôt simplement pour qu’elle puisse avoir à manger. Le mariage peut ainsi donner l’illusion de la stabilité financière.
  • Les traditions ont également une part importante dans la prise de décision. Etre mère et épouse représente dans de nombreuses sociétés la principale fonction sociétale des femmes, ce qui explique que le mariage intervienne si tôt dans la vie des jeunes filles. Pour certaines croyances, être mariée avant les premières règles permet même d’accéder au paradis.
  • Les pressions sociales, qui peuvent découler des traditions, jouent un rôle prépondérant. Lorsque des rumeurs circulent sur une jeune fille, le mariage peut être perçu comme la seule issue. Cela apparaît comme la seule solution face à une grossesse hors mariage qui représente encore un déshonneur dans de nombreuses régions.
  • Le manque d’information des parents qui pensent que le mariage jeune permet de protéger leur fille de maladies sexuellement transmissibles et d’éventuelles violences qu’elles pourraient subir dans le futur est une autre cause possible de ces pratiques.
  • La discrimination est un dernier facteur déterminant. Le mariage précoce et forcé peut être une manière de s’assurer de l’obéissance des filles à leur mari mais parfois aussi à leur famille.

Les conséquences dévastatrices du mariage précoce et forcé

  • Etre mariée très jeune a d’immenses répercussions sur la vie des femmes.
    Les risques de violences conjugales et sexuelles sont décuplés lorsque le mari est plus âgé, contrairement à l’idée répandue, il ne s’agit pas du tout d’une protection. Lorsqu’elles sont mariées jeunes, les femmes ont en outre plus souvent tendance à légitimer les violences qu’elles subissent.  De même pour les maladies, les jeunes filles mariées très tôt ont en réalité plus de chances d’attraper le VIH que leurs camarades car leur conjoint est plus souvent infecté.
  • Une grossesse précoce fait souvent suite à ces mariages et là encore les risques en termes de santé, pour la mère comme pour l’enfant sont très importants car le corps des jeunes filles n’est en réalité pas encore prêt. Les complications à l’accouchement sont ainsi beaucoup plus nombreuses.
  • Une fois mariée, il est fréquent que les jeunes filles interrompent leurs études, alors même que l’éducation des mères est essentielle pour les enfants.
    Ces femmes mariées très jeunes sont souvent oubliées par le développement à cause de l’illusion de protection que donne leur situation.
  • Le mariage précoce enferme dans le carcan de la pauvreté et isole les jeunes filles de leur famille, de leurs amis et de leur communauté.
    Elles ne peuvent pas vivre pleinement leur adolescence et parfois leur enfance.

L’action d’Un enfant par la Main et ses partenaires pour lutter contre le mariage précoce grâce au parrainage

  • Mener des actions de sensibilisation auprès des parents et des autorités locales afin de les informer des dangers du mariage précoce et des droits des filles
  • Mener des actions de sensibilisation auprès des enfants et des jeunes pour les informer de leurs droits
  • Mener des actions de plaidoyer auprès des gouvernements pour renforcer les lois existantes
  • Favoriser l’accès à l’éducation des filles en leur proposant des bourses d’études, en installant des sanitaires dans les écoles etc…
  • Déclarer les jeunes filles pour éviter le mariage précoce
  • Permettre aux familles de développer leurs revenus pour éviter d’exploiter leurs filles, ou qu’elles ne les marient de force en l’échange d’une dote

Parrainer une fille !

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This