Skip to content

Le combat de Sonam contre le mariage forcé des enfants !

Le combat de Sonam contre le mariage forcé des enfants !

L’Inde est le pays au monde avec le nombre le plus élevé d’enfants mariés.

Environ 47% des filles sont mariées avant l’âge de 18 ans, ce qui entraîne des risques pour leur santé physique, émotionnelle et mentale.

Bien qu’il soit illégal en Inde de se marier avant 18 ans pour les filles et avant 21 ans pour les garçons, la tradition reste bien enracinée.

Depuis longtemps, notre partenaire ChildFund travaille avec les adultes et les jeunes pour mettre fin à cette tradition dans l’Etat de Madhya Pradesh, où cette pratique est particulièrement ancrée.

Quand les parents de Sonam ont insisté pour qu’elle se marie à 17 ans, elle a protesté. Avec les membres de son club de jeunes qui se sont promis de devenir un modèle pour les autres en refusant de devenir victimes de mariages précoces, elle a parlé à ses parents. Elle leur a dit qu’elle ne voulait pas se marier avant l’âge légal et souhaitait poursuivre ses études pour réaliser ses rêves.

100 jours pour lutter contre le mariage des enfants

Cette année, à l’occasion de la campagne de sensibilisation « 100 jours pour lutter contre le mariage des enfants » menée dans 75 villages, Sonam a été reconnue comme s’étant emparée de la question du mariage précoce et s’étant dressée contre son propre mariage.

La campagne a reçu un grand soutien de la part de la communauté, des chefs de village et des parents.

Des milliers de personnes ont assisté à l’événement, au cours duquel Sonam et d’autres jeunes ont reçu des récompenses.

En recevant sa récompense, Sonam a déclaré :

ChildFund a changé ma vie, c’est une lueur d’espoir dans ma vie et les équipes m’ont donné le courage de rêver d’un futur meilleur.

Depuis 6 ans maintenant, Sonam agit aux côtés de ChildFund Inde :

  • Elle participe activement à plusieurs programmes, campagnes de sensibilisation et réunions sur le mariage précoce.
  • Elle encourage également les mères à vacciner leurs enfants et à les nourrir sainement.
  • Sonam a également œuvré pour promouvoir l’alphabétisation dans son village en faisant du porte à porte et en inscrivant les enfants de son village à l’école.

Grâce aux efforts continus de Sonam et des membres de son club de jeunes, plus de 62 membres de la communauté ont appris à lire, et 142 personnes illettrées du village, ont été identifiées.

Après tous ces efforts, les parents de Sonam ont fini par être convaincus qu’elle devait rester célibataire. Avec leur aide, elle prépare à présent ses examens, et souhaite devenir ingénieur et aider son village.

S’ils sont convaincus correctement, dit Sonam, les parents aideront leurs filles à poursuivre leurs études au lieu de les forcer à se marier précocement.

Grâce au parrainage, Un Enfant par la Main avec ses partenaires agissent pour sauver les filles, qui comme Sonam, sont contraintes d’être mariées dès leur plus jeunes âges !

En Afrique, nous menons également des actions pour lutter contre le mariage précoce, visionnez les témoignages de cette vidéo !

 

Share This
Scroll To Top