Ethiopie : on fait le point sur nos actions !

Ethiopie : on fait le point sur nos actions !

Ethiopie: on fait le point

En 2018, notre partenaire ChildFund Ethiopie a aidé plus de 37 465 enfants soit 164 153 membres de familles qui ont été accompagnées dans 4 régions :

  • Amara
  • SNNPR, aussi appelée la Région des nations
  • Addis Abeba
  • Oromia

Afin de proposer une approche globale pour améliorer les opportunités d’accès à l’éducation des enfants, de renforcer le lien avec les villageois, les sensibiliser à l’importance de l’éducation…nous menons grâce à vos parrainages et vos dons, des actions prioritaires à chaque étape de vie de l’enfant pour favoriser la transition entre la petite enfance, l’adolescence, et le début de la vie d’adulte.

3 axes prioritaires menés au sein des programmes de parrainages

 0 à 5 ans : Prendre soins des tout-petits

Ethiopie on fait le point

Pour évaluer le bien être des enfants de moins de 5 ans, des visites à domicile sont organisées avec les associations locales qui travaillent avec ChildFund Ethiopie.

A Genet Yesus, 790 parents / tuteurs ont été rencontrés par les partenaires locaux. Lors de ces visites, différents sujets sont abordés comme:

  • l’hygiène personnelle
  • l’environnement,
  • la santé des enfants,
  • l’éducation,
  • la violence à l’égard des enfants.

Pour augmenter la participation des familles à l’éducation et à la protection de leurs enfants, des séances de sensibilisation autour des « cérémonies traditionnelles du café » sont organisées.

Au cours de l’année 2018, 48 séances de « cérémonies du café » animées par 19 bénévoles qualifiés ont eu lieu.
Ainsi, 2 846 personnes (165 hommes et 2681 femmes) ont participé aux échanges.
Les discussions ont porté principalement sur l’amélioration des compétences parentales, l’hygiène personnelle, les maladies infantiles et la nutrition.
Il a été constaté que les programmes de « cérémonie du café » ont contribué à sensibiliser davantage les mères / tutrices et ont également incité les parents à garder leur environnement propre et à suivre l’état de santé, l’éducation et l’hygiène de leurs enfants.

Toujours dans la volonté d’éduquer les familles et protéger les enfants, dans les districts de Debre berhan et Bassona Worena, des activités de sensibilisation ont été menées sur :

  • la maltraitance, de l’exploitation et de la violence à l’encontre des enfants,
  • les mécanismes de prévention.

220 personnes dont 113 femmes ont participé aux discussions animées par  des volontaires qualifiés et des agents de vulgarisation sanitaire.

Pour compléter la prise de conscience et les connaissances, à Sodo Buee, 37 membres dont 23 femmes de la communauté ont reçu une formation sur les systèmes de signalement et de suivi de la maltraitance d’enfants. Les participants étaient des représentants de la communauté tels que des organisations communautaires, des chefs religieux, des professionnels de la parentalité, des groupes d’entités familiales, des écoles maternelles et des volontaires.

Ethiopie on fait le point

Plus que jamais les femmes jouent un role important dans le développement de leur pays. En ce sens, un dialogue  sur l’égalité des genres  a été organisé à Dilla Zuria en collaboration avec l’organisation caritative « Balaya » et le bureau sectoriel du district. Cet événement a rassemblé plus de 40 participants (31 femmes et 9 hommes) issus de 17 communautés différentes.
Le dialogue a principalement porté sur le faible niveau de compréhension de la communauté à l’égard du genre et de ses moyens d’amélioration.

Ainsi, 200 femmes de la région de Dugda se sont regroupées pour produire des plants destinés au reboisement et ainsi atténuer les effets du changement climatique. Ces activités de diversification et la gestion efficace des ressources naturelles contribuent à l’amélioration de la sécurité alimentaire  des familles et à leur état nutritionnel.

Mais ces activités ne pourraient s’organiser sans un accès à une eau salubre. ChildFund Ethiopia, en partenariat avec l’association locale  » Tesfa Berhan » a construit deux sources dans les villages d’ Abamote dans le district de Bassona Worana. La construction des deux sources avec des structures différentes a été achevée grâce à une forte participation de la communauté.  Ces deux sources permettent à  325 membres de la communauté dont 162 femmes d’y avoir accès.  Grâce à ces nouveaux points d’eau, les maladies d’origine hydriques ont diminué et les femmes qui étaient de corvées d’eau n’ont plus à parcourir de nombreux kilomètres pour aller cherche de l’eau.

Ethiopie on fait le point

Il n’est pas de bon développement du nourrisson, du jeune enfant et de la femme enceinte sans soins de santé adaptés et une nutrition de qualité.

En collaboration avec le bureau de santé du gouvernement, 70 soignants spécialisés dans les soins des enfants des moins de cinq ans (59 femmes et 11 hommes) ont reçu une formation sur le VIH et la PTME (Prévention de la transmission du virus du Sida Mère/Enfant) à Addis-Abeba et à Nifas Silk Lafto (région de Kore).

La formation a été dispensée à des prestataires de soins extrêmement vulnérables afin d’améliorer leurs connaissances sur le VIH / sida et la PTME.
Pour une meilleure compréhension, les personnes atteintes du Sida ont été invitées à partager leurs expériences avec les participants.

75 mères de famille de moins de cinq ans ont été formées sur l’importance des services de soins prénataux et de l’accouchement sans risque dans un établissement de santé.
Les participants à la formation ont acquis des connaissances sur les services post nataux notamment sur :

  • les complications à la naissance,
  • les conseils sur les soins du bébé,
  • la nutrition maternelle et l’alimentation complémentaire
  • les conseils sur la planification familiale.

Enfin, un suivi de la croissance et un dépistage de la malnutrition chez les enfants des mères allaitantes et des femmes enceintes ont été effectués dans le district de Fentale.
Ce district fait partie des régions touchées par la sécheresse où les enfants de moins de cinq ans sont les plus vulnérables.
De la nourriture supplémentaire a été distribuée à 328 enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition grave et modérée.

Enfin, ChildFund Ethiopie en partenariat avec l’association locale « Fentale Children and Family » a organisé une formation à destination des 237 communautés du district de Fentale sur

  • la surveillance poids, taille des enfants,
  • l’allaitement au sein et l’importance de l’hygiène.

Ethiopie on fait le point

Afin d’améliorer la qualité des services préscolaires, ChildFund Ethiopie a  :

  • construit des centres préscolaires,
  • rénové les établissements et équipé les intérieurs et extérieurs en matériel de jeu et d’apprentissage,
  • formé 36  enseignants du préscolaire sur la production de supports pédagogiques à partir de supports disponibles localement, la méthodologie d’apprentissage et la préparation de plans de cours.

Au cours de l’année, ChildFund en partenariat avec l’association « Sodo Buee » a soutenu :

  • 26 écoles maternelles,
  • 3 centres de DPE,
  • 3 classes en les rénovant, en les meublant et en leur fournissant du matériel de jeu et d’apprentissage.

Ces actions ont bénéficié à 2587 enfants âgés de 3 à 6 ans.

Ethiopie on fait le point

6 à 14 ans : Veiller à l’éducation des enfants et ds adolescents

Ethiopie on fait le point

ChildFund avec son partenaire local « Merkato Child and Family Charitable Society » a créé un environnement scolaire adapté aux besoins spécifiques de l’école primaire Yekatit à Adiss Ketema près d’Addis Abebba. Le soutien apporté à cette école visait à la rendre plus inclusive, c’est à dire plus adaptée aux besoins des enfants notamment ayant une déficience intellectuelle.

Au cours de l’année 2018, ChildFund a séparé les classes pour accueillir les enfants autistes et leur proposer un cadre adapté.
L’école a également reçu des outils pédagogiques conformes aux enfants autistes comme des jouets, des puzzles et différents matériaux afin de favoriser le toucher et l’assembler contribuer à leur  bon développement psychomoteur.

En partenariat avec le British Counsel, ChildFund Ethiopie a formé 70 enseignants à l’apprentissage de l’anglais grâce à une formation musicale dans le cadre d’un programme World-Voice.
Les écoles primaires sélectionnées d’Addis-Abeba ont reçu des instruments de musique tels que des cassettes de lecteur multimédia, des disques flash et des CD pour soutenir le démarrage de la formation.

Cette aide vise à améliorer le processus d’enseignement et d’apprentissage et leur permet de donner leur leçon à travers une méthode d’enseignement amusante et participative.

Par ailleurs, 11 835 enfants ont reçu du matériel scolaire (livres d’exercices et stylos).
Cette mise à disposition de Kit scolaire permet aux enfants d’être plus assidus à l’école, et donc de diminuer le taux de décrochage scolaire.

15 à 24 ans : Former et qualifier les jeunes pour leur donner accès à des opportunités professionnelles

Ethiopie on fait le point

Afin de créer des opportunités d’emploi pour les jeunes vulnérables , ChildFund Ethiopie a réalisé un certain nombre d’activités.
Au départ, une évaluation de la situation du marché a été effectuée au sein des programmes de parrainages.
Par la suite, les jeunes admissibles ont reçu une formation de trois jours sur diverses compétences en gestion financière et entrepreneuriale  avant de recevoir une formation sur les compétences techniques à court terme.

La formation technique à court terme a été dispensée dans des entreprises publiques et privées, selon le type de formation et la disponibilité dans leur région géographique respective.

785 jeunes (364 femmes et 421 hommes) ont suivi une orientation professionnelle avant le début de leur formation. Les domaines de formation comprenaient :

  • la formation en vidéographie,
  • les travaux de finition et de gypse,
  • la préparation des aliments,
  • l’entretien mobile,
  • la confection/couture et la conception,
  • la coiffure,
  • le travail du bois,
  • la boulangerie
  • la production de béton.

ChildFund Ethiopie a également pris en charge pour les stagiaires :

  • les  frais de formation/de scolarité,
  • les frais de transport,
  • le loyer.

3232 jeunes dont 45% de femmes ont été sensibilisés aux sujets liés à la santé sexuelles. Ils ont ainsi reçu des conseils, contraceptifs et des informations sur le dépistage du VIH.

Le projet a également permis de construire et d’équiper une clinique  dans la zone de Gedio.

Enfin, pour favoriser la participation des enfants et des jeunes aux programmes de parrainages, des forums ont été installés.
Ces forums communément appelés Clubs leur permettent de participer à la gestion du cycle de projet et les a aidés à se faire entendre par les adultes et les associations locales.
Ces groupes d’enfants et de jeunes ont participé à différentes activités bénévoles au niveau de leur collectivité et ont été reconnus par les secteurs gouvernementaux de Woreda.
Parmi les douze Clubs qui existent, le Forum des enfants et des jeunes d’Aynage est très dynamique et a fait beaucoup dans la communauté.
Les membres de ce forum ont mobilisé plus de 15 000 Birrs de leur collectivité pour rénover une maison délabrée et ont construit une salle de classe supplémentaire.
Ils ont également recueilli et distribué des cahiers d’exercices, des stylos et des vêtements usagés pour les enfants de leurs villages.

 

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This