Aller au contenu

Etat des lieux en Haïti suite au passage de l’ouragan Matthew, à J+30

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Etat des lieux en Haïti suite au passage de l’ouragan Matthew, à J+30

Notre équipe sur le terrain continue de faire l’état des lieux des dégâts causés par le cyclone Matthew sur nos zones d’intervention.

Grâce à vous, nous en sommes aujourd’hui à 22 145€ collectés pour aider les populations à se reconstruire.

 

ETAT DES LIEUX SUR LE PAYS À J+30

  • 2.1 million de personnes touchées sur l’ensemble du pays
  • 546 morts et 128 portés disparus
  • 806 000  personnes ont besoin d’une aide d’urgence et sont menacées par l’insécurité alimentaire
  • 10 000 enfants ont besoin de protection contre l’exploitation, la violence et l’abus
  • 34 centres de traitement contre le choléra ont été détruits
  • Des milliers de maisons et commerces ont perdu leurs toitures
  • Plus de 80% des exploitations agricoles sont détruites et la plupart du bétail est mort (seule épargne des haïtiens). Pour nombre de familles, il s’agit de leur unique source de revenu et d’alimentation.

 

ETAT DES LIEUX SUR NOS ECOLES

Dégâts constatés

Le bilan est de 17 écoles impactées par l’ouragan, à savoir :

  1. L’école presbytérale « Sacré-Cœur » et le Collège « Sainte-Thérèse » à Petit-Goave – Vialet : La toiture de la partie collège a été complétement endommagée et les salles de classe de l’école sont inondées. La réserve de la cantine a été très touchée et toute la nourriture est perdue. (département de l’Ouest)

  1. L’école  « Notre Dame de Lourdes » à Jérémie : Les toitures ont été arrachées et l’école est complètement endommagée. Les enfants ne peuvent plus aller à l’école pour le moment. (département de Grande-Anse)
  2. L’école « Saint-Joseph Moron » à Jérémie : Seul le bâtiment du préscolaire a résisté car il est construit en béton, tout le reste de l’école a subi des dommages . Le bâtiment du périscolaire sert d’abri pour les familles. L’école, n’a pas encore pu reprendre. (Département de Grande-Anse)
  3. L’école  « Saint-Martin de Porrès » à Jérémie : Les toitures ont été endommagées pour les bâtiments du préscolaire, le reste de l’école sert d’abri pour la population, les élèves n’ont donc plus de classe école pour le moment. (département de Grande-Anse)

  1. L’école  « FOMAPI » de Saint Michel des Nippes : Les toitures ont été arrachées et le matériel détérioré. L’école a rouvert le 18 octobre, mais ne peut pas être assurée par temps de pluie. (département des Nippes)

 

  1. L’école  « Bon Berger » situé à Saint Louis du sud : Le bâtiment du 3ème cycle fondamental a été détruit, 2 salles de classe sur 3 pour le préscolaire ont été endommagées et inondées et 4 salles de classe du fondamental ont été détruites ainsi que tout le mobilier (bancs, chaises, tableaux, buffets, etc.) Seules les deux grandes salles construites par ESF ont résisté. Les enfants ne peuvent plus aller à l’école pour le moment.(département du Sud)
  2. L’école « Mère d’Youville » à Cavaillon (district des Cayes) : Toiture arrachée en partie, salles de classes inondées, matériels endommagés, vitres brisées,  etc…  L’école n’a pas encore pu reprendre, mais ils vont essayer de rouvrir rapidement. (département du Sud).
  3. L’école « Œuvre du lagon » à Saint-Louis. L’école a été inondée ce qui a provoqué des pertes matérielles. (département du Sud)
  4. L’école « Immaculée Conception »  à Cavaillon. L’école a été inondée et les clôtures sont tombées, l’ouragan a provoqué des pertes de mobiliers et de fournitures. Le bâtiment du périscolaire quant à lui a été endommagé. (département du Sud)
  5.  L’école « Lajemmerais de Custine » à Cavaillon : Les toitures ont été arrachées en partie, le matériels et le mobilier sont endommagés. L’école n’a pas pu reprendre pour le moment. (département du Sud)
  6. L’école  «Notre Dame de Lourdes Solon» à Saint-Louis du Sud: L’école est complètement endommagée car elle est construite dans un lit de rivière (toitures emportées,mobilier et matériel scolaire endommagés). L’école a cependant pu reprendre le 28 octobre dernier. (département du Sud).
  7. L’école « Paul VI » à Aquin : L’école est endommagée et inondée. Le periscolaire accueillant un grand nombre d’élèves, n’est à l’heure actuelle inutilisable. Le matériel didactique est perdu, la maison des sœurs est inutilisable et tous les arbres de la cour ont été arrachés. L’école pourra reprendre prochainement, cependant demeure de problème du replacement de enfants du préscolaire. (département du Sud)
  8. L’école « Sainte-Anne » à Saint-Louis : Tous les travaux de toiture qui venaient de démarrer ont été détruits, ainsi que le toit du bâtiment du secondaire. (département du Sud)

  1. « Saint Marc la Montagne » à Jacmel : La toiture de la cuisine est endommagée et les salles de bibliothèque et d’informatique sont inondées. (département Sud Est)

  1. L’école de « Saint-Jean de Poix Doux » à Bombardopolis : Les classes du préscolaire  et les latrines ont été détruites et la toiture endommagée (département du Nord-Ouest)
  2. L’école de « Saint-Jean l’Evangéliste » à Bombardopolis : La maison des sœurs a été partiellement détruite et la toiture de l’école emportée (département du Nord-Ouest)
  3. L’école de « Saint-Louis » à Bombardopolis : La toiture a été endommagée (département du Nord-Ouest)

Les autres écoles n’ont pas connu de dommages

 

Photos de l’école « Lajemmerais de Custines » à Cavaillon 

 

 

 

 

 

 

NOS PROJETS DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE DURABLE

Dégâts constatés

Les dégâts dans le sud sont catastrophiques. A Salagnac sur le plateau des Rochelois, l’une de nos zones d’intervention principale, on a observé des  vents oscillant entre 150 et 220 km/h, accompagnés de très fortes précipitations.

Les toitures en tôle endommagées et les maisons des plus pauvres ont été détruites,

Bilan : destructions de la végétation, des cultures et de l’habitat

  • Les cultures sont anéanties. Les haricots généralement récoltés en octobre sont entièrement perdus, les semis des cultures maraîchères de la saison à venir (choux, carottes, poireaux) sont lessivés, les bananiers et les arbres fruitiers ont été arrachés ou cassés, de même que les arbres forestiers. Les rendements des ignames seront fortement diminués,
  • En l’absence d’abris, le bétail est largement décimé, mort d’hypothermie,
  • Le Centre Polyvalent de Développement de Salagnac, en fonction depuis 1977, est sévèrement sinistré. La plupart des toitures en tôle et les gouttières sont détruites sous l’effet des vents et la chute d’arbres ; par contre deux bâtiments couverts d’une dalle en béton ont pu servir d’abri aux personnes et aux équipements.

 

   

 

 

 

 

 

 

Un grand MERCI à tous pour votre soutien, et à nos généreux donateurs pour leur réactivité et leur confiance, nous continuons de nous mobiliser pour venir en aide à tous les sinistrés.

Nous continuons de vous tenir au courant des dégâts constatés sur nos zones d’intervention.

N’hésitez pas à partager ces informations à vos amis, famille !

 

Actualité antérieure au 10 juin 2017. Date à laquelle Enfants sans Frontières a rejoint Un Enfant par la Main.

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut