Des bénévoles à pieds d’oeuvre pour remettre vos lettres à vos filleuls !

Trong, maman vietnamienne
Au Vietnam, une bénévole témoigne

Les bénévoles acheminent les lettres de vos filleuls

Rédiger des lettres à vos filleuls, c’est créer des liens d’amitiés avec eux, avec leur famille.

Ces échanges épistolaires sont également autant d’occasion d’encourager vos filleuls, et développer l’estime qu’ils ont d’eux.

D’un point de vue éducatif, c’est aussi favoriser leur apprentissage de la lecture et de l’écriture.

Ces lettres sont autant de prétexte pour vous parrains de suivre les progrès de votre filleul et les réalisations dans son village.

L’échange de lettre peut parfois être long. Découvrez le parcours d’une lettre  !

Cette période permet de traduire vos courriers, et de les acheminer jusque chez l’enfant, qui souvent dans une région très éloignée .

Grâce à nos volontaires sur le terrain, les lettres arrivent à bon port auprès des enfants.

 

Vui- vietnam

Vui, bénévole dans la province de Cao Bang au nord-est du Vietnam témoigne

Pendant huit ans, Vui, 50 ans a remis aux 70 enfants de son village, les lettres qu’ils recevaient de leur parrain.

A travers des paysages montagneux, des rizières luxuriantes, des champs de canne à sucre, Vui parcourait plus de 2h pour se rendre dans les villages des enfants parrainés.

A chaque fois, c’est avec impatience et émotion, qu’elle pouvait apprécier sur le visage des enfants, la joie et l’émotion à l’ouverture de ces courriers venus tout droit du bout du monde.

Parfois même, il y a une jolie carte de vœux, un petit cadeau.

Je me souviens de ce jour où l’un des enfants parrainés a reçu une lettre accompagnée d’une affiche sur « le lavage des mains ».
Au début, elle ne savait pas quoi faire de cette affiche.
Je me souviens qu’elle avait adoré les images. Je lui ai expliqué qu’il s’agissait de petites astuces pour avoir une bonne hygiène et ne pas tomber malade.

Vui fait partie des 600 bénévoles sur le terrain qui distribuent chaque année, près de  42 000 courriers aux enfants des programmes de parrainages de ChildFund au Vietnam.

Chaque mois, il y a au moins 30 à 40 lettres échangées entre les enfants et leurs parrains. dit Vui.

Certains enfants sont trop petits, ils ne savent pas encore écrire, et leurs parents n’écrivent pas couramment le vietnamien, alors je suis heureuse de les aider à écrire leurs pensées.

Je ressens de la joie et du bonheur à travailler avec les enfants et leurs familles sur l’écriture de ces lettres. »


Trong, maman vietnamienne

Depuis l’intervention à Cao Bang en 2010, de notre partenaire ChildFund Vietnam,  6 700 enfants et leurs familles ont été soutenus grâce au parrainage.

Des dizaines d’écoles, des centres de santé et des systèmes d’approvisionnement en eau ont été construits.

Nous pouvons voir les changements positifs au quotidien dans notre vie dit Vui.

Les enfants vont à l’école pour étudier, ils sont soignés quand ils sont malades et cela grâce n’est possible que grâce aux contributions de parrainage.

Nous remercions tous les parrains qui participent à l’amélioration de nos conditions de vie et qui préparent l’avenir de nos enfants.

 

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This