Aller au contenu

Un Enfant par la Main invite à s’engager dans le mouvement #STOPALAPAUVRETEDESENFANTS !

Un Enfant par la Main invite à s’engager dans le mouvement #STOPALAPAUVRETEDESENFANTS !
Plusieurs personnalités du monde de l'art, du cinéma, du sport et des médias s'unissent pour promouvoir le parrainage d'enfants
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Un Enfant par la Main invite à s’engager dans le mouvement #STOPALAPAUVRETEDESENFANTS !

#STOPALAPAUVRETEDESENFANTS : Le# qui fait agir et réagir ! 

Un Enfant par la Main invite à s’engager dans le mouvement #STOPALAPAUVRETEDESENFANTS !

Parrainer un enfant, c’est aider les enfants les plus démunis à sortir de la pauvreté.
Chaque année, Un Enfant par la Main accompagne des centaines d’enfants sur la voie de l’autonomie.

Un Enfant par la Main lance une nouvelle campagne de sensibilisation avec l’agence Mlle Pitch portée par le message #STOPALAPAUVRETEDESENFANTS encourageant à parrainer des enfants. A cette occasion, l’association souligne l’importance de la déclaration des naissances des enfants afin qu’ils soient protégés des pires violences comme la traite, le mariage forcé, l’exploitation sexuelle.

Cette campagne signée par l’artiste Seaty, grande figure française de street art est soutenue par de nombreux Ambassadeurs de l’Association à l’image de Marie-Sophie Lacarrau, Caroline Delage, Ismael Khelifa, Isabelle Carré, Joy Esther ou encore Alizé Lim

Le parrainage, accélérateur majeur pour sortir de la pauvreté

D’ici 2030, la Banque Mondiale et l’ONU veulent réduire la pauvreté sous le seuil des 3% de la population mondiale.
Le parrainage d’enfants est un levier durable et efficace.
Aujourd’hui, parrainer un enfant dans un pays en développement en Afrique, aux Amériques ou en Asie profite à 5 autres enfants de son entourage.

Les crises écologiques et sanitaires ont un impact considérable sur la croissance de la pauvreté dans le monde, on estime notamment qu’à cause du CORONAVIRUS, 75 millions de jeunes filles seront déscolarisées et que d’ici la fin de 2021, jusqu’à 150 millions de personnes vont basculer sous le seuil d’extrême pauvreté, fixé 1,61€ par jour.

Plus que jamais l’heure est à la défense des droits de l’enfant. Il est de notre responsabilité de ne pas faire des générations futures les grandes sacrifiées de la crise COVID-19.

Elles sont connues et parrainent un enfant

Marie-Sophie Lacarrau, présentatrice du 13h de TF1 et marraine d’Awa au Sénégal

Depuis que je suis marraine de la petite Awa, j’ai le sentiment d’être utile. Nous faisons, elle et moi, un bout de chemin ensemble. Je la vois grandir et je sais que mon parrainge contribue au développement de sa communauté et à l’amélioration du quotidien de sa famille. Plus qu’une aide financière, parrainer un enfant, c’est lui offrir une chance de se construire.

Caroline Delage, journaliste, présentatrice sur C8 et marraine d’Hortensia à Madagascar

J’ai choisi de parrainer car l’accès à l’éducation est, à mes yeux, un enjeu primordial, et le premier sur lequel je souhaite m’engager.  Je sais que ma filleule sait qu’une famille, en France, pense à elle et veut l’aider.

Isabelle Carré, comédienne et marraine de Hiara au Brésil

Je crois beaucoup au parrainage d’enfants, cela me semble être la solution idéale pour construire.
En allant sur place, on se rend compte que le parrainage c’est important, que ce n’est pas rien.

Ils ont entre 14 et 75 ans et sont 11 000 parrains

alexia, marraine au Vietnam

Qu’ils soient étudiants, jeunes diplômés, enseignants, médecins, indépendants ou retraités, en couple, avec ou sans enfants, femmes ou hommes, leur point commun réside dans l’envie de soutenir un enfant dans le besoin à l’autre bout du monde.

Découvrez leurs portraits ! 

Tous sensibilisent sur la nécessité de parrainer pour aider les enfants et leurs familles à sortir de la pauvreté !

Découvrir d’autres histoires de parrainages !

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut