Aller au contenu

Les droits de l’enfant: l’importance de les faire respecter

obj-enfance
Le Groupe Enfance
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Les droits de l’enfant: l’importance de les faire respecter

Le Groupe Enfance-Objectif Enfance en quelques mots

 

groupe enfance

Depuis 2014, les ONG du Groupe Enfance de la Coordination Humanitaire et Développement (CHD), dont Un Enfant par la Main fait partie mobilisent leurs ressources et leurs connaissances pour:

  • attirer l’attention sur l’importance de préserver et défendre les droits de l’enfant,
  • faire découvrir la contribution de nos ONG à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable adoptés en 2015 par 193 pays ;
  • mobiliser le grand public à la défense des droits de l’enfant ;
  • mobiliser le gouvernement français.

Nous partageons la conviction qu’une attention constante et soutenue aux enfants et à leurs droits constitue un levier puissant pour amorcer un cercle vertueux vers l’égalité, l’atteinte des objectifs de développement durable et la paix.

Contribuer à la concrétisation des droits de l’enfant à l’international

Outre leur caractère juridiquement contraignant, les droits de l’enfant sont aussi de plus en plus utilisés comme cadre conceptuel, via l’approche par les droits par plusieurs acteurs du développement :

Pour que les droits de l’enfant soient appliqués, il est nécessaire que l’ensemble des acteurs « débiteurs d’obligations » au sens de la Convention internationale des droits de l’enfant se les approprient, les intègrent dans leurs stratégies et leurs politiques et assortissent les financements nécessaires à leur concrétisation.

En ce sens,  le Groupe Enfance a décidé d’agir pour que la société civile et les pouvoirs publics, en particulier français, contribuent mieux et plus à l’effectivité des droits de l’enfant dans le monde, et en particulier dans les pays partenaires de l’aide au développement et de l’aide humanitaire de la France.

Pour y parvenir, le Groupe Enfance interviendra auprès de trois catégories d’acteurs clés :

  • les pouvoirs publics notamment français,
  • la société civile impliquée à l’international,
  • le grand public en France.

Les ONG du Groupe Enfance dont fait partie Un Enfant par la Main

groupe enfance

Les organisations sont les suivantes : Apprentis d’Auteuil, Asmae Association Sœur Emmanuelle, La chaîne de l’espoir, ECPAT France, Plan International France, Secours Islamique France, Solidarité Laïque, SOS Villages d’Enfants France et Vision du Monde France .

Les droits de l’enfant : les défis majeurs

objectif enfance

Il y a eu des avancées ces dernières décennies en matière de :

  • enregistrement des naissances,
  • réduction de mortalité infantile,
  • accès aux soins,
  • scolarisation,
  • égalité filles-garçons ,
  • participation des enfants.

De nombreux États et institutions ont intégré les droits de l’enfant dans leurs politiques.

Par exemple en Afrique, avec l’élaboration en 1990 d’une charte 18 pionnière comme élément additionnel à la CIDE ou grâce aux recherches de l’African Child Policy Forum19 sur les politiques et le bien-être de l’enfant.

Pourtant des millions d’enfants sont encore victimes d’inégalités, d’atteintes à leurs droits, de violences et d’exploitation.

La situation actuelle est la conséquence d’un manque de priorisation et donc de financement en direction de l’enfance et pour la concrétisation des droits de l’enfant.
Et même lorsque des budgets spécifiques sont alloués, les mesures mises en place peuvent être inadaptées aux réels besoins des enfants.

Lorsqu’on demande aux États pourquoi telle politique n’a pas été appliquée et pourquoi l’impact escompté n’a pas été atteint, en fin de compte il s’agit souvent d’une mauvaise utilisation des ressources.  Hynd Ayoubi Idrissi, Comité des Droits de l’Enfant des Nations Unies

Adopter une approche intégrée des droits de l’enfant est indispensable pour élaborer des budgets sensibles aux droits de l’enfant et promouvoir une politique d’aide aux développement plus efficace, transparente, équitable et durable.

D’abord il est fondamental de considérer les droits de l’enfant comme indissociables, de passer d’une approche sectorielle à une approche plus globale dans la continuité des droits humains20.

Ensuite, il est important d’envisager l’impact sur les droits de l’enfant de toutes les politiques publiques et d’aide au développement plutôt que de considérer uniquement les projets ou mesures ciblant spécifiquement les enfants et leurs droits.  Étudier cet impact pourrait être systématique en amont de chaque projet de loi.

Les missions 2017 du Groupe Enfance

objectif enfance

  • la formulation d’un premier document de positionnement[4];
  • l’organisation de séances d’échanges de pratiques;
  • l’envoi d’une lettre ouverte au parlement;
  • la conduite d’échanges avec les pouvoirs publics français notamment dans le cadre de la stratégie « Gouvernance.

En 2018, agissons pour faire des droits de l’enfant une réalité avant 2030

objectif enfance

Les ONG du Groupe Enfance appellent les États membres de l’OCDE et notamment ceux du CAD à une forte mobilisation d’ici le 20 novembre 2019 assurant que les droits de l’enfant seront concrétisés à l’échéance des ODD.

La date du 30ème anniversaire de la CIDE est l’occasion de s’engager formellement à l’application pleine et effective de celle-ci, en adoptant des mesures concrètes et un plan de financement ambitieux. Une attention particulière devra être accordée à la participation des enfants et des jeunes, y compris aux plus vulnérables.

Cela s’inscrira dans la continuité du thème général retenu en 2019 pour le Forum politique de haut niveau pour le développement durable:
« Donner des moyens d’action aux populations et assurer l’inclusion et l’égalité ».

En tant qu’acteur historique de défense des droits humains et de la CIDE, la France se doit de participer davantage à l’effectivité des droits de l’enfant dans le monde.

Par sa capacité de conviction forte auprès des autres États, elle peut encourager la communauté internationale à faire avancer la cause des enfants. Mais aussi par son exemplarité, en consacrant davantage de son revenu national brut à l’APD et en faisant des droits de l’enfant une priorité de sa politique étrangère à travers les orientations du Comité Interministériel de la Coopération Internationale et du Développement (CICID) et les budgets de l’Agence Française de Développement.

Les droits de l’enfant ont connu des périodes de progrès et de recul, caractéristiques des droits humains.

Atteindre les ODD nécessite de se mobiliser au quotidien avec détermination.

Le défi aujourd’hui est de faire avancer les droits de l’enfant de manière constante et significative, sans retour en arrière pour les générations actuelles et les générations futures.

Il est de la responsabilité de chacun-e de faire des droits de l’enfant un engagement moral et concret, que l’on dispose de grands ou de petits moyens, pour en faire une réalité d’ici 2030.

Les prochaines actions du Groupe Enfance

Réunit en Assemblée plénière, le 27 mars dernier, le Groupe Enfance s’est donné pour objectif que la France contribue davantage à l’effectivité des droits de l’enfant dans le monde en particulier dans les pays partenaires de l’aide au développement et de l’aide humanitaire.

Ses actions viseront aussi à ce que les ONG françaises et les autres acteurs opérationnels de l’action humanitaire et du développement prennent mieux en compte les droits de l’enfant dans leurs actions internationales.

 

 

 

 

[1] La Coordination Humanitaire et Développement est un des collectifs fondateurs de Coordination SUD rassemblant 41 Organisations françaises de solidarité internationale, d’urgence et de développement.

[2] Vers un meilleur investissement dans les droits de l’enfant, 2014, Conseil des droits de l’Homme, lien et Investir dans l’enfance pour briser le cercle vicieux de l’inégalité, 2013, Commission Européenne,

[3] Union Européenne, Révision des orientations de l’UE pour la promotion et la protection des droits de l’enfant, 2017, Belgique (stratégie droits de l’enfant), Suède (The Child Rights Perspective in Practice), UE(Investir dans l’enfance pour briser le cercle vicieux de l’inégalité), Conseil de l’Europe (Stratégie sur les droits de l’enfant)

[4] Politique internationale de la France : agir pour les droits de l’enfant, 2014.

 

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut