Aller au contenu

Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Les moustiquaires imprégnées sont une solution pour sauver des vies !
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Combattre le paludisme

Le 25 avril, c’est la journée de lutte contre le paludisme.
L’occasion de rappeler que cette maladie menace près de la moitié de la population mondiale.
Les moustiquaires imprégnées sont une solution pour sauver des vies !

Pour freiner la progression du paludisme, avec notre partenaire au Mali, nous organisons toute cette semaine, des actions gratuites de dépistage et de traitement des enfants et des femmes enceintes dans les centres de santé.

Cette semaine s’inscrit, dans le cadre d’un programme national de lutte contre le paludisme, en partenariat avec de nombreuses structures intervenant dans le secteur de la santé. A cette occasion, une cérémonie de lancement est parrainée par une personnalité de notoriété nationale ; celle ci est aussi un espace d’exposition des avancées réalisées dans la poursuite de la lutte contre le paludisme. Les nouvelles molécules et les combinaisons thérapeutiques les mieux adaptées à la prévention et au traitement sont expliquées par les professionnels de la santé lors d’une conférence de presse organisée par les autorités de la santé publique et de l’Organisation Mondiale de la Santé. Quant à la médecine traditionnelle, elle n’est pas occultée car elle intervient aussi dans la lutte contre le paludisme. Ce programme est suivi et financé  par des instituts de recherche en matière de paludisme tel que l’INRSP (institut de recherche en santé publique).

Les risques de cette maladie causée par la piqûre de moustiques

Le paludisme également appelé malaria est l’infection parasitaire la plus fréquente au monde. Elle est causée par la transmission d’un parasite lors d’une piqûre de moustique infecté.
Bien que le taux de mortalité ait considérablement baissé ces dernières années, notamment grâce à la mise en place de moyens de prévention et des traitements curatifs efficaces, un enfant meurt de cette maladie chaque minute.

Séquelles neurologiques, augmentation de la mortalité infantile, anémie, naissance prématurée. L’un des Objectifs du Millénaire approuvé en 2015 par 189 pays est de freiner la progression du paludisme d’ici 2030.

Les actions  d’Un Enfant par la Main et son partenaire au Mali

Sensibilisation : l’enjeu est de faire comprendre l’origine du paludisme, ses modes de transmissions et d’encourager les populations à utiliser des moustiquaires. Pour cela, notre partenaire organise des causerie éducative avec les villageois.

Prévention : distribution de moustiquaires imprégnées. C’est aujourd’hui, le seul moyen efficace de protection individuelle contre le paludisme.

Traitements : prise en charge des malades. Notre partenaire local forme le personnel de santé au sein des centres de santé.

Des résultats encourageants

Depuis 2015, Un Enfant par la Main et son partenaire au Mali ont distribué 1407 moustiquaires

 

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut