Skip to content

Femme engagée, joueuse de tennis professionnelle, qui est Alizé Lim ?

Femme engagee, joueuse de tennis professionnelle, qui est Alize Lim

Âgée de 29 ans, Alizé Lim a d’abord suivi des études supérieures pour devenir professionnelle de tennis, en 2010.
En 2013, lors des qualifications de Roland-Garros, elle est la seule Française qui ait réussi à franchir le cap du 1er tour.
Elle fait ses débuts dans le tableau principal l’année suivante contre la numéro 1 mondiale Serena Williams.

D’origine Vietnamienne, Alizé s’est sentie investie d’une mission: aider un enfant dans le besoin dans ce pays.
C’est alors, qu’elle a découvert l’Association, et le parrainage d’enfants. En 2014, elle décide de parrainer, et depuis elle accompagne une petite fille prénommée Diep.

En mai dernier, Alizé a participé à une émission sportive intitulée La Course des champions.
Tournée au Stade de France, ce parcours d’obstacles d’envergure devrait arriver prochainement sur le service public.
Pour l’occasion, Alizé a choisi de porter les couleurs d’Un Enfant par la Main.

Déterminée à parler de son engagement, et à aider l’Association, Alizé a accepté de répondre à nos questions pour se présenter à vous !

Qu’est-ce qui vous a décidé à parrainer un enfant ?

Rien de très précis ne m’a décidée.
J’avais dans un coin de ma tête d’aider un enfant dans le besoin, je me demandais s’il était possible de le faire et j’ai simplement cherché sur google et suis tombée sur votre association !

Quand vous avez reçu le dossier de Diep, votre filleule au Vietnam, qu’avez-vous ressenti ?

Beaucoup de curiosité dans un premier temps car je n’avais pu sélectionner que le continent « Asie ». J’espérais au fond de moi que l’enfant que j’allais parrainer soit du Vietnam !
J’étais très heureuse de voir que c’était le cas et en plus que je parrainais une petite fille, je me suis sentie un peu plus proche d’elle.
Je sais ce que c’est d’être une fille, les étapes de vie que l’on traverse, même si son mode de vie est bien différent du nôtre.

Elle est aujourd’hui âgée de 6 ans, comment avez-vous suivi son évolution ?

Elle me décrit ses activités et sa vie dans une ferme en campagne assez éloignée de la ville.
J’essaye de m’imaginer sa vie mais je pense qu’il faut le voir pour pouvoir véritablement comprendre son quotidien, son mode de vie et voir comment se passe l’école, tout simplement.

Échangez-vous des lettres avec sa famille ?

Nous échangeons quelques lettres mais je dois avouer que j’aimerais avoir été plus présente.
J’ai eu du mal à être assez réactive à cause de mes voyages incessants pour le tennis.
Je suis bien décidée à remédier à cela désormais.Cela sera aussi très intéressant quand elle saura écrire seule, de recevoir des lettres de sa main.

Que vous apporte ce parrainage ?

Ce parrainage n’était pas destiné à m’apporter quelque chose à moi mais à elle !
Cependant, je dirais que ça m’apporte un sentiment de proximité ou de lien avec le Vietnam.
J’espère pouvoir lui rendre visite un jour.

Comment en parlez-vous autour de vous ?

J’avoue que j’en parle peu autour de moi, sauf à ma famille.
J’ai d’ailleurs incité ma sœur à parrainer un enfant, et elle est aussi devenue marraine d’une petite fille au Vietnam.

Vous avez récemment participé à une émission sportive « la Course des champions » qui sera prochainement diffusée sur France 2, et avez décidé de soutenir l’Association, pourquoi ce choix ?

Je devais choisir une association pour laquelle concourir et il n’y a pour moi pas plus belle cause que d’aider des enfants dans le besoin. Comme j’étais déjà liée à « un enfant par la main » avec mon parrainage, mon choix s’est orienté vers votre association. J’ai vérifié quel était le cœur de vos activités pour être sûre quand même: donner l’accès à l’eau, l’éducation, les soins, la nourriture à des enfants démunis, c’était exactement ce qui me tenait à cœur donc je n’ai pas hésité à confirmer mon choix ! 🙂:)

Aimeriez-vous rencontrer Diep et sa famille ?

Bien sûr, j’espère que ça arrivera un jour, afin que ce parrainage prenne une dimension encore plus humaine.

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Scroll To Top