Aller au contenu

Cambodge: la place des femmes dans la société

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Cambodge: la place des femmes dans la société
Depuis 2000, le nombre de femmes à travers le monde représentées au sein du gouvernement est passé de 14% à 22%. Selon les objectifs du millénaire post 2015, ce chiffre devrait s’élever à 50% d’ici 2030 afin d’atteindre la parité. A l’occasion de la journée mondiale des femmes, certaines nous ont expliqué le rôle primordial que jouent les femmes dans la société.
Au Cambodge, les femmes représentent maintenant 10% des  conseillers élus aux niveaux national et provincial, et 13% au niveau municipal et du district. Dans les communautés, il y a maintenant plus de femmes qui ont des postes de chef de la commune et chef adjoint. Mais comme beaucoup d’autres pays à travers le monde, la parité n’est encore atteinte.
Len, 13 ans : «Je veux 20 femmes dirigeantes de plus dans mon village. À l’heure actuelle, il y en a environ 10. J’en veux parce que les femmes sont encore plus éduquées maintenant. Elles peuvent participer et se soucier de notre pays. Je pense qu’elles font plus pour améliorer et développer notre pays notamment dans le domaine du tourisme.
Pour veiller à ce que les droits des femmes soient respectés dans les communautés rurales, ChildFund Cambodge met en œuvre une série d’actions pour améliorer l’enseignement des  filles, libérer leur potentiel. Une des priorités est de veiller à ce que les femmes aient le même accès aux services de base que les hommes à la fois en termes d’éducation et de santé.ChildFund travaille en partenariat avec les communautés locales pour augmenter le taux de scolarisation des filles, et encourager également les jeunes femmes à participer au groupement de femmes de leur village.  La transmission de savoir par les pairs, est une occasion précieuse pour les filles d’apprendre.
Des modèles féminins forts jouent un rôle important pour encourager les nouvelles générations de femmes, comme l’explique Pholika:
Dans mon village, une enseignante à l’école vient de devenir professeur principal. Quand je vois les femmes devenir des leaders dans mon village, je les soutiens profondément. Je veux être un leader un jour.
Permettre aux jeunes femmes d’accéder à une formation professionnelle afin de trouver du travail et de devenir autonome fait également partie des priorités de notre partenaire. Ces formations leur donne la possibilité de développer de nouvelles compétences et d’améliorer leur capacité à contribuer économiquement au développement de leur pays.  ChildFund Cambodge aide les jeunes femmes à développer des business plans, offre des prêts de démarrage, et travaille avec des groupes de femmes pour établir des systèmes d’épargne et de prêts, qui permettent aux femmes de continuer à faire grandir leurs entreprises, et d’améliorer le niveau de vie de leurs familles.
Saran, 45 ans, dit: « Si j’étais leader, j’aimerai développer mon village encore plus rapidement, en particulier dans le domaine de l’agriculture. J’aimerai développer l’élevage de poulets, et gérer un plus grand nombre de fermes. Beaucoup de poulets meurent à cause de nos méthodes d’élevage. . J’aimerai également changer l’environnement du village en cultivant plus de riz pour le revendre, ce qui permettrait d’améliorer notre économie locale .
 Avec nos partenaires, Un Enfant par la Main agit pour que les filles et les jeunes femmes puissent être en bonne santé, éduquées et protégées. Mais également pour que leurs voix soient entendues et qu’elles soient impliquées dans la mise en œuvre des actions assurant leur développement.
Chetra, 18 ans, dit: «Je veux que plus de femmes soient leaders parce qu’elles comprennent la situation et les problèmes des autres femmes. La plupart des dirigeants masculins ne prennent pas vraiment le temps d’écouter les problèmes des femmes. En ayant plus de leaders féminins, notre communauté se développera encore plus et nous serons davantage soudées.

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut