Skip to content

Françoise et Blanca Alicia : un lien indéfectible

Ai-je vraiment fait la différence dans sa vie ?

Cette question, les parrains se la pose souvent.

Blanca Alicia répond oui !

Blanca Alicia, une jeune fille d’Equateur, est rentrée dans la vie de Françoise, en 2002.

Blanca Alicia et Françoise ont échangé, pendant 13 ans, des lettres, des photos. Françoise a encouragé Blanca Alicia, afin qu’elle travail à l’école.

Je lui disais combien j’étais fier de ce qu’elle réalisait et de la jeune fille qu’elle devenait.

Cette jeune fille a fait partie de ma vie pendant longtemps. En 2002, nous avons perdu contact, Blanca Alicia et sa famille ont quittés le programme de parrainage. Et Françoise a immédiatement continué à parrainer un autre enfant d’Equateur, nommé Maritza.

Il y a 3 ans, Françoise prends sa retraite, c’est alors qu’elle créé sa page Facebook. Une façon de rester en contact avec sa famille, ses amis et ses collègues. Récemment, elle a reçu une grande surprise, un message privé:

Coucou marraine, je suis Alicia, répond-moi ?

Je n’en croyais pas mes yeux, je me suis dis ce n’est pas possible, ce n’est pas possible.

Ma petite fille du bout du monde comme la nomme Françoise, m’avait cherché et retrouvé.

Bien sûr, je me suis tout de suite souvenue de Blanca Alicia ! J’ai repris les photos qu’on avait échangé, c’était bien la même bouille, c’était elle ! Je ne peux pas expliquer le bonheur que j’ai ressenti, cette petite fille du bout du monde avait quitté le projet, mais elle ne m’avait pas oubliée. Elle est devenue une jolie jeune fille, elle travaille dans une entreprise de textile. Je suis tellement heureuse. Nous avons repris cette relation interrompue.

Actuellement Blanca Alicia travaille dans une usine de textile à Quito, elle vit chez ses parents et est toujours célibataire.

Je suis toujours aussi fier d’elle. Maintenant, nous nous envoyons des messages très régulièrement. Dernièrement, elle a partagé sur sa page Facebook, une photo de moi que je lui avais envoyé, il y a de nombreuses années. Après tout ce temps passé, elle a conservé mes photos, nos courriers. J’ai quitté une petite fille, et j’ai retrouvé une femme.

Grâce à Facebook, Françoise et Blanca Alicia se sont retrouvées  !

Share This
Scroll To Top