Nos actions humanitaires en Equateur

Nos actions humanitaires en Equateur
Rejoignez nos
781
parrains et marraines
25 € / mois
pour aider un enfant et sa famille
Je parraine maintenant
Comment bénéficier d’une réduction fiscale ?

Découvrez les actions menées grâce à vos parrainages

Zoom sur nos actions humanitaires en Equateur

Avec notre partenaire nous sommes présents en Equateur depuis 1984. Nos actions humanitaires en Equateur se traduisent par la mise en place des programmes d’aide et de développement notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé pour les enfants et les jeunes.

26 604 enfants sont inscrits dans ces programmes d’aide et de développement.

A titre d’exemple, voici  les résultats de quelques actions menées :

  • En 2013, 4 894 parents ont reçu une formation relative au développement psycho-social infantile. Cette formation a bénéficié à  4 528 enfants.
  • 1450 familles ont participé à des sessions d’information concernant la nutrition et la santé.
  •  Plus de 16 000 enfants, âgés de 6 à 12 ans, ont participé à des camps d’été.
  • Plus de 6 700 jeunes, âgés de 13 à 18 ans, ont participé au programme « Aflateen », en vue d’acquérir des connaissances relatives à leurs droits, l’environnement, l’emploi, l’économie, ou encore la drogue,  la prévention des abus …

 

L’Equateur en 2018

Éducation

La scolarisation est en principe gratuite et obligatoire pour tous les enfants âgés de 5 à 15 ans.

97% des enfants en âge de fréquenter l’école primaire sont scolarisés, mais seulement la moitié de tous les élèves s’inscrit à l’école secondaire.

Entre 12 et 17 ans, 16%  élèves abandonnent l’école pour travailler.

Beaucoup de zones rurales sont très souvent dépourvues d’écoles, notamment à cause du manque de moyens et d’enseignants.

Les dépenses du gouvernement ne représentent que 4,2% du PIB.

Santé publique

La situation sanitaire du pays n’est pas favorable en particulier au développement des enfants.

Le taux de mortalité infantile est de 31 enfants pour 1000 naissances en 2014 et celui des mères à l’accouchement est de 87 pour 100 000 naissances.

Le taux d’enfants de moins de 5 ans souffrant d’insuffisance pondérale est de 6,4%.

Les maladies infectieuses représentent un risque élevé pour la population : le climat favorise la dengue, le paludisme, la fièvre jaune, le chikungunya.

Les maladies diarrhéiques et la typhoïde transmises par l’eau, la nourriture ou l’environnement sont également très fréquentes.

Il y a seulement 1,7 médecin pour 1000 habitants (à titre de comparaison, en France, ce chiffre est de 3,5).

25% de la population n’a toujours pas accès à une quantité raisonnable d’eau venant d’une source d’eau améliorée et 17% n’a pas accès à des installations d’assainissement améliorées.

Ceci est en particulier vrai pour les populations rurales.

Économie

L’économie équatorienne est dépendante des cours mondiaux du pétrole (40% des revenus de l’Etat et 60% des exportations).

L’agriculture et la pêche constituent également des secteurs dynamiques?. En autres, l’Equateur est le 1er exportateur mondial de bananes.

Le secteur des services est le plus important, plus de la moitié de la main-d’oeuvre travaille dans ce secteur.

Les principaux partenaires commerciaux de l’Equateur sont les Etats-Unis pour 33% et la Chine pour 10%.

La hausse du dollar, la baisse du prix du pétrole ainsi que de nouvelles mesures de restrictions des importations risquent d’engendrer un fort ralentissement de la croissance en 2015, qui était déjà passé sous la barre des 4% en 2014 (3,8%).

Sur le plan social, le chômage et le travail informel (55%) fragilisent les populations les plus démunies.

La pauvreté touche surtout les zones rurales et les populations indigènes. Malgré tout, elle est passée de 44.6% en 2004 à 22.5% en 2014. 5% de la population vit encore en dessous du seuil international de pauvreté (1,25 dollar par jour).

Share This