Reportage sur France 3 : Revivez la rencontre émouvante entre des parrains et leurs filleuls au Sénégal !

Parrainez un enfant de Vahatra à Madagascar !

200 enfants malagaches veulent briser la spirale de la pauvreté !

La Vie à Madagascar

Un Enfant par la Main a mis en place fin 2018 le programme de parrainage Vahatra, en collaboration avec AMADEA, association locale Malgache présente depuis déjà 30 ans dans la commune rurale d’Antanetibe – Mahazaza.

En Malgache, Vahatra signifie « racine », mais aussi « ce qui relie à la terre, à l’essentiel ».

Cette commune rurale, très enclavée, fait partie du District d’Ambohidratrimo, Région Analamanga.

Elle est située à 39 km au nord-ouest d’Antananarivo, la capitale du pays et compte  8525 habitants répartis dans 1976 foyers.

Les revenus et les sources de nourriture des familles sont principalement issus de l’agriculture et de l’élevage.  La commune produit essentiellement du riz, du manioc, de la patate douce, de l’arachide et du maïs ainsi que des cultures maraichères telles que le haricot, la pomme de terre, les petits pois, le gros oignon et la tomate.

Concernant l’élevage, la commune s’est historiquement spécialisée dans l’élevage de poules et plus récemment dans celui de vaches laitières, mais le secteur reste encore fragile.

Un Enfant par la Main et Amadea, une alliance pour lutter contre la précarité

Amadea a pour vision un pays, Madagascar, où les paysans auront aussi la chance d’accéder à :

  • une alimentation,
  • une éducation,
  • des soins de qualité dans un cadre et des conditions qui donnent envie d’y vivre.

En comptant d'abord sur leur propre force et ensuite en utilisant à bon escient tous les appuis dont ils pourront bénéficier, les paysans seront capables de faire bouger favorablement les choses en leur faveur face à l’ensemble des autres acteurs de la société.

Dès lors la mission d'AMADEA avec Un Enfant par la Main consiste à promouvoir un développement intégré , durable et centré sur l’enfant, sa famille et leurs droits fondamentaux.

Ceci ne pourra être atteint qu’en appuyant les paysans pour qu’ils deviennent de vrais professionnels dans leur métier.

Cependant l’action d’Amadea ne saurait s’insérer que dans le respect de certaines valeurs qui ont toujours prévalu dans son engagement auprès des Malgaches :

  • La solidarité,
  • le partage,
  • le vrai partenariat,
  • l’exemplarité,
  • le refus de l’assistanat,

Nous avons choisi d'agir avec Amadea, en zone rurale car c’est là que réside 80% de la population malgache dont 90% actuellement, avec la crise, vivent en dessous du seuil de pauvreté.

 

Qui sont les bénéficiaires du parrainage ?

Avec Amadea, notre action touchera :

  •  5000 bénéficiaires directs répartis actuellement dans 92 groupements de paysans issus de deux zones géographiques implantées dans la région Analamanga et concernant 2 districts (Ambohidratrimo et Ankazobe) et 7 communes différentes (Mahitsy, Antanetibe-Mahazaza, Fihaonana, Mahavelona, Ambohitromby et Ampanintokana).

Amadea s'est engagée au niveau régional sur l’appui à cette agriculture familiale avec pour objectif:

  • Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des paysans pour leur permettre d’offrir un avenir meilleur à leurs enfants.

Cet avenir dépend de l'éducation qui leur est proposé. Ainsi, le soutien apporté permettra d'aider :

  • 9 écoles préscolaires et 5 écoles primaires.

Aujourd'hui, 200 filles et garçons attendent d'être parrainés !

Grâce au parrainage :

  • les frais de scolarité seront pris en charge,
  • les enfants pourront aller à l'école tous les jours,
  • Etre soignés et bien nourris.

Les familles, elles pourront davantage se consacrer au développement économique de leur foyer et Un Enfant par la Main leur permettra de

  • Diversifier leurs cultures et à la maîtrise de techniques agricoles performantes,
  • Préserver  l’environnement,
  • Renforcer les capacités et l'organisation des paysans afin qu’ils puissent trouver eux-mêmes la solution à leurs problèmes

Les actions du nouveau programme de parrainage "Vahatra"

Education et formation

A Antanetibe, l’accès à l’école est difficile et la qualité de l’enseignement est médiocre.

  • les enfants sont contraints de marcher parfois des dizaines de kilomètres pour aller en classe,
  • la plupart du temps, le personnel enseignant manque à l’appel,
  • les infrastructures sont vétustes,
  • il n’y a pas de centre de formation professionnel pour les jeunes.

Nos actions viseront ainsi à améliorer durablement l’accès à l’éducation en :

  • favorisant l’accès des enfants à l’école,
  • sensibilisant les familles à la scolarisation de leurs enfants,
  • réhabilitant les infrastructures scolaires (salles de classes, latrines, cantines, bibliothèques),
  • fournissant du mobilier scolaire adapté aux besoins locaux (tables, bureaux, chaises, tableaux, etc.) afin que les élèves puissent accéder à l’éducation dans les meilleures conditions

Nutrition & développement économique et agricole

A Antanetibe, les familles sont confrontées à de nombreux défis d’insécurité alimentaire : 

  • le coût élevé et l’insuffisance des intrants agricoles (engrais, produits phytosanitaires, semences….),
  • le manque de débouchés et d’infrastructures de transformation,
  • les vols et maladies attaquant le bétail,
  • le manque de techniciens formés aux nouvelles techniques agricoles,
  • la faible maîtrise de l’eau,
  • l’érosion des sols.

Un Enfant par la Main et Amadea, participeront au soutien des secteurs de :

  • l’agriculture,
  • l’élevage,
  • la production de riz et de haricots,
  • la pisciculture,
  • l’élevage (poulet gazy, vaches laitières et vers à soie).

Protection/droits de l’enfant :

Dans la commune rurale d’Antanetibe, 47% des habitants ont moins de 17 ans.
Dans la capitale Antananarivo, le taux de non enregistrement est de 7%.

Ce problème est lié en partie à:

  • la méconnaissance de la procédure,
  • des problèmes structurels tels que les dysfonctionnements de l’administration.

De fait, nous allons concentrer nos actions sur l’enregistrement des enfants à la naissance, pour leur droit à l’identité.

Détenir un certificat de naissance, c’est nous assurer de leur donner à accès à leurs droits essentiels :

  • des soins médicaux, une éducation,
  • le passage des examens d’Etat,
  • le droit de vote,
  • l'accès à la propriété,
  • se marier,
  • se déplacer librement (carte d’identité, passeport)…

Ces actions permettront également de réduire l’exposition à diverses formes de violences comme le travail forcé, les mariages précoces ou les violences sexuelles…

parrainer un enfant madagascar

Parrainez un enfant à Madagascar

Rejoignez nos 224 parrains et marraines

Je parraine
Share This