Aller au contenu

Sénégal : appui à l’hygiène menstruelle en milieu scolaire

Sénégal : appui à l’hygiène menstruelle en milieu scolaire
9
Donateurs
3 777
sur 34 724
2 mois et 5 jours
Pour vous mobiliser
Je fais un don maintenant
Comment bénéficier d’une déduction fiscale ?

La gestion de l’hygiène menstruelle au Sénégal

Sénégal : appui à l’hygiène menstruelle en milieu scolaire

Au Sénégal, la santé et l’hygiène menstruelles sont un sujet tabou. Les menstrues sont souvent perçues comme impures ou « sales ». Au moment où les jeunes filles atteignent la puberté, elles ont très peu de connaissances sur le sujet et ont souvent peur et honte de ce qui arrive à leur corps.

Ainsi, seulement 21% des filles pratiquent les mesures d’hygiène recommandées lors des règles.

De nombreux facteurs expliquent ces défaillances :

  • La persistance des tabous, des croyances socioculturelles. En raison des perceptions négatives de la menstruation dans la culture sénégalaise, de nombreuses femmes et filles sont contraintes de s’isoler pendant leur cycle menstruel, ce qui les empêche d’aller à l’école, parfois jusqu’à une semaine par mois ;
  • Le non-accès à des protections hygiéniques appropriées ;
  • La quasi-inexistence de structures de prise en charge des adolescents au niveau des écoles pour accueillir, écouter, informer et réaliser des activités d’éducation sexuelle ;
  • Des infrastructures sanitaires inadaptées : seulement 1% des écoles au Sénégal ont des toilettes séparées pour les filles et les garçons. De nombreuses filles sont gênées d’utiliser des toilettes communes, d’autant plus lorsqu’elles doivent gérer leur hygiène menstruelle, ce qui les amène à rester à la maison où elles peuvent avoir l’intimité dont elles ont besoin. Le système d’élimination des déchets menstruels est quant à lui très souvent peu respectueux de l’environnement.

Tous ces obstacles ont pour conséquence principale l’absentéisme scolaire des jeunes filles : 45,12% des écolières sont absentes pendant leurs règles. De plus, 83,56% soulignent un manque de préparation pour accueillir avec sérénité leurs premières menstrues, 40% des filles expérimentent un sentiment de peur pendant leurs menstruations et 55,8% éprouvent de la honte.

Autres conséquences néfastes : avec la menstruation vient souvent le mariage précoce, puis la grossesse précoce. Dès qu’une fille commence à avoir ses règles, elle devient « majeure » et peut être mariée, souvent à un homme plus âgé. Le mariage des enfants conduit alors à des grossesses précoces, que les jeunes filles traversent souvent difficilement car leur corps ne s’est pas complètement développé.

Notre projet : renforcer la santé sexuelle et reproductive et faciliter l’hygiène menstruelle de 2698 filles dans 2 collèges de la région de Thiès

Sénégal : appui à l’hygiène menstruelle en milieu scolaire

Ce projet vise à améliorer l’hygiène menstruelle des jeunes filles et à briser les tabous autour de ce sujet à travers ces actions :

  • Réhabilitation et équipement des blocs sanitaires,
  • Installation de boîtes à pharmacie et approvisionnement en produits de nettoyage,
  • Mise en place et formation d’équipe GHM (Gestion d’Hygiène Menstruelle),
  • Conception de serviettes hygiéniques renouvelables et de bracelets menstruels.

De manière plus globale, ce projet a pour ambition de participer à l’atteinte de 3 Objectifs du Développement Durable (ODD) des Nations Unies, à savoir l’ODD 3 qui vise à améliorer la santé et le bien-être, l’ODD 4 qui assure à tous l’accès à une éducation de qualité et l’ODD 5 qui vise à parvenir à l’égalité des sexes et l’autonomisation des filles.

Ce projet s’inscrit dans la durée et permet à différents acteurs de s’impliquer :

  • Le personnel scolaire et communautaire : renforcer ses connaissances et compétences,
  • Les enfants : participer à la mise en œuvre du projet.

Résultat : renforcement de l’hygiène féminine en milieu scolaire

Sénégal : appui à l’hygiène menstruelle en milieu scolaire

Ce projet permettra :

  • La réhabilitation des blocs sanitaires des deux collèges et équipement en médicaments et produits d’hygiène féminine respectueux de l’environnement,
  • La sensibilisation des étudiants, enseignants et du personnel administratif sur les problèmes auxquels les filles sont confrontées à l’école en période des menstrues,
  • L’amélioration des connaissances des jeunes filles sur leur cycle menstruel,
  • La diminution des taux d’abandon scolaire et d’absence à l’école.

En savoir plus sur le projet !

Parrainer une fille, une action dans la durée

Les filles sont les premières victimes de discriminations, c’est pourquoi Un Enfant par la Main a souhaité depuis ses débuts, les accompagner sur le long terme grâce au parrainage.

Notre objectif vise à promouvoir les droits des enfants et l’égalité pour les filles à travers une éducation et une formation professionnelle de qualité, pour qu’un jour, toutes et tous soient libres et autonomes.

Parrainer une fille, c’est défendre les droits des filles puisque toutes les actions d’Un Enfant par la Main combattent les inégalités entre les filles et les garçons.

Le podcast d’Un Enfant par la Main avec Caroline Delage 

Plus de 100 projets réalisés grâce à vous depuis 2007

Les projets déjà financés

A quoi servent vos dons ?

Share This
Faire défiler vers le haut