Haiti : Des toilettes pour l’école Fraternité de Bois-Caïman

4
Donateurs
628
sur 9 104
1 mois et 15 jours
Pour vous mobiliser
Je fais un don maintenant
Comment bénéficier d’une réduction fiscale ?

Le secteur éducatif haïtien fait face à de nombreux défis

L’accès à l’école reste encore limité pour plusieurs raisons :

  • des capacités d’accueil restreintes : malgré un bond significatif du niveau de fréquentation scolaire (82,7% en 2012 versus 50% en 2005),
  • plus de 200 000 enfants ne sont toujours pas scolarisés ;
  • le coût élevé des frais de scolarité : qui s’élèvent en moyenne à 80 dollars par enfant et par an, hors coûts des manuels, des uniformes (obligatoires) et du transport, ce qui rend l’éducation de base inaccessible pour de nombreux enfants ;

Une faible qualité de l’enseignement

Plus de 65% des enseignants ne sont pas qualifiés, les normes et standards édictés par le Ministère de l’Education bases d’un enseignement de qualité ne sont que peu appliqués et les conditions d’apprentissage sont le plus souvent défavorables (infrastructures, mobilier, matériel pédagogique) ;

Un faible investissement et contrôle de l’Etat

En raison de fortes contraintes budgétaires de l’Etat et d’une gouvernance limitée puisque 80% des établissements sont privés ce qui limite l’homogénéisation du secteur et les capacités d’action de l’Etat dans le domaine.

Concernant les conditions d’accueil, la plupart des établissements manquent cruellement d’infrastructures : salles de classes, cantines, latrines.

Or l’environnement physique et la propreté des établissements scolaires peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et le bien-être des enfants.

Les maladies se propagent rapidement dans les lieux exigus faiblement ventilés sans installation ni savon pour se laver les mains, et où les toilettes sont en mauvais état.

Trop souvent, c’est à l’école que les enfants tombent malades (UNICEF, « WASH dans les écoles »).

Plus spécifiquement, en Haïti, seule 28% de la population a accès à des toilettes adéquates avec une situation critique au sein des établissements scolaires : absence de latrines ou latrines vétustes et mal entretenues (donc peu utilisées).

L’UNICEF a ainsi relevé récemment le lien de cause à effet existant entre l’absence de sanitaires de qualité au sein des écoles et le décrochage scolaire des élèves estimant que 272 millions de journées d’école étaient perdues en raison de problèmes de diarrhée. A cela s’ajoute le fait que les jeunes filles adolescentes sont souvent gênées d’aller aux toilettes sous le regard de leurs camarades. Ce qui peut aller jusqu’à les amener à quitter l’école d’où l’importance d’avoir des toilettes filles/garçons bien séparées permettant de garantir l’intimité.

Bois-Caïman est situé à une dizaine de kilomètres de la ville du Cap Haïtien. La plupart des enfants de cette bourgade souffrent de malnutrition et d’infections parasitaires diverses dues au manque d’hygiène. L’école Fraternité de Bois-Caïman, partenaire d’Un Enfant Par la Main depuis 1992 ne possède pas de bloc sanitaire adapté favorisant des bonnes conditions d’hygiène pour les enfants qui y sont scolarisés. En effet, les latrines de l’école sont dans un tel état de dégradation et d’insalubrité qu’elles ne sont plus utilisées par les élèves.

La construction de toilettes indispensables à la dignité et à la santé des 188 élèves de l’école

Ce projet de reconstruction de bloc sanitaire de l’école se fera en plusieurs temps :

  • Démolition à 80% de l’ancien bloc sanitaire
  • Reconstruction d’un nouveau bloc avec 8 toilettes « confort moderne », 3 urinoirs hygiéniques, une petite douche de secours pour le préscolaire, une grande fosse de 4m3 et un château d’eau de 1000 galons. Ce bloc sanitaire sera branché sur un système communautaire d’adduction d’eau potable de la localité
  • Renforcement du mur de sécurité du bloc.

Grâce à cette construction, les élèves pourront :

  • poursuivre des séances de sensibilisation à l’hygiène des 220 enfants et enseignants de l’école
  • formaliser des modalités de gestion et d’entretien du bloc sanitaire
  • améliorer les conditions d’hygiène des élèves
  • diminuer des risques sanitaires au sein de l’école.

Le comité de parents, les élèves et la Direction travailleront de concert pour établir les modalités de gestion et la répartition des tâches.

Ce projet s’insère dans le Pacte National pour une Education de Qualité mis en place par le gouvernement haïtien en 2014.

Il vise à améliorer :

  • les infrastructures et l’environnement des écoles,
  • les conditions d’apprentissage
  • la qualité de l’enseignement.

 

Plus de 100 projets réalisés grâce à vous depuis 2007

Les projets déjà financés

A quoi servent vos dons ?

Share This