Aller au contenu

Covid-19 : La situation dans nos pays d’intervention ! 

“Au coeur du parrainage”: 35 pages d’histoires vécues pour seulement 20€

Mesures protectrices, cours à distance : une rentrée scolaire inédite mais adaptée !

POST COVID-19
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Mesures protectrices, cours à distance : une rentrée scolaire inédite mais adaptée !

Eviter la crise mondiale de l’apprentissage

Pour des millions d’enfants dans le monde, les bancs de l’école resteront vides et cela après des mois d’interruption de l’enseignement.

Les dégâts causés sur les enfants sont encore difficiles à évaluer mais si leur apprentissage en sera fortement touché, ce sont aussi toutes les violences auxquelles ils sont exposés qui nous inquiètent.

L’école est un lieu de protection pour les enfants ; protection face aux mariages forcés, aux travaux domestiques, aux mutilations etc.

La formation à distance n’a pas toujours été possible et la fracture numérique a privé 463 millions d’enfants d’enseignement durant la pandémie!

Un Enfant par la Main et ses partenaires concentrent leurs efforts pour poursuivre l’enseignement et maintenir le lien avec les enfants grâce à :

  • la distribution de kits d’apprentissage,
  • l’évaluation et le suivi pédagogique des enfants au domicile,
  • la création d’activités ludiques en ligne pour briser l’isolement, 
  • la dotation de radios solaires avec des contenus pédagogiques adaptés pour les enfants,
  • la conception et l’enregistrement de leçons pédagogiques, 
  • la programmation d’émissions de radio et de TV conçues avec les autorités locales,
  • la mise à disposition des contenus pédagogiques numérisés

APERÇU DE NOS ACTIONS POUR AIDER LES ÉLÈVES A REPRENDRE L’ECOLE

Au Sénégal : rentrée scolaire courant novembre

Face à l’arrêt des enseignements-apprentissages, le ministère de l’éducation sénégalais a mis en place une alternative pédagogique pour permettre aux 4 000 000 d’élèves et d’étudiants que compte le pays de poursuivre leur scolarité.

Ce dispositif numérique dénommé « Appendre à la maison » permet d’assurer la continuité pédagogique à distance, cela grâce à un ensemble de plateformes spécialement dédiées aux apprenants et d’autres destinées aux enseignants pour aider les élèves à accéder à des cours et exercices notamment pour les classes d’examen.

Un Enfant par la Main s’associe à cette initiative « Post Covid » et tend à la déployer auprès de 250 élèves, 7 enseignants, 4 directeurs d’école et 250 parents de la zone de Diourbel. Dotation en équipements informatiques, tablettes tactiles, radios, fascicules, accès à internet, formation, développement des contenus… font partie intégrante du projet. De nouvelles perspectives d’apprentissage, une ouverture élargie sur le monde, un net gain d’autonomie et de confiance en eux des élèves, une amélioration de leur réussite scolaire, voilà tout, et plus encore, ce que l’accès au numérique peut apporter aux enfants.

En Ethiopie : rentrée scolaire courant septembre

Pour la nouvelle année scolaire, le Ministère de l’Education a présenté trois options :

  • La première est l’organisation de journées complètes à l’école (en présentiel) pour 14% des élèves de maternelle et 24% des élèves du primaire.

Dans ce cas seuls 20 à 25 enfants constitueront la classe, et la distanciation sera appliquée,

  • La deuxième est que 80% des élèves de maternelle et 50% des élèves du primaire bénéficient d’un système de rotation (journée alternée ; alternance matin et après midi),
  • La troisième est que 6% des élèves de maternelle et 31% des élèves du primaire suivent leur cours dans les salles de classe nouvellement construites et dans d’autres centres qui satisfont aux exigences / normes de base en matière de sécurité et de protection fixées par les établissements de santé et d’éducation.

Nous sommes toujours dans l’attente de la décision du gouvernement et réfléchissons aux alternatives à proposer aux élèves qui ne pourront pas bénéficier de ce retour au présentiel.

A Madagascar : rentrée scolaire le 26 octobre

Afin de limiter les répercussions de la COVID-19, nous avons fait de la poursuite de l’enseignement à distance, notamment pour les classes d’examen comme le CM2, une priorité. Ainsi, nous avons proposé aux enseignants des exercices de soutien qui étaient transmis aux enfants 3 fois par semaine et qui étaient corrigés par leurs soins. Nous avons également participé à l’enregistrement de leçons pédagogiques en malgache pour 3 matières (français, maths et malgache) accessibles aux élèves grâce à des radios solaires.

En partenariat avec la Fondation Axian, nous avons doté 6 écoles, du programme Vahatra, de 56 radios solaires. Nos équipes ont présenté aux 130 élèves et leurs enseignants, l’utilisation de chaque kit solaire (radio, lampe et chargeur) pour chaque niveau scolaire, les contenus disponibles, la programmation des émissions diffusées et ainsi s’assurer de la poursuite de l’enseignement à l’heure de la rentrée. Grâce au don de l’entreprise Proximité Courtage, 600 kits scolaires vont être remis aux élèves de 12 écoles. Ces kits scolaires sont constitués de  sac à dos, trousse, stylos, crayons, crayons couleurs, cahiers, gomme, crayons couleurs, cahiers, gomme et règle.

Désormais, nos équipes et les partenaires travaillent à la mise en œuvre d’un plan d’action pédagogique pour remédier aux effets de la fermeture des établissements, et renforcer le niveau des élèves dans les matières essentielles (lecture, écriture, mathématiques).

En Inde : rentrée scolaire, reprise partielle le 21 septembre

Pour éviter le décrochage scolaire, les équipes sont restées en contact constant avec les enfants et ont favorisé l’apprentissage à distance. Grâce aux jeunes de la communauté, nous avons organisé des cours par petit groupe de 5 à 10 enfants.

Pour que chaque enfant revienne à l’école sereinement, les équipes vont procéder à des évaluations pour comprendre les perceptions des enfants, des parents, des enseignants et des soignants dans le contexte de la réouverture des écoles – y compris les craintes, les appréhensions et en conséquence, en tenir compte dans les plans d’actions. Des cours de rattrapage seront proposés aux enfants qui rencontrent des lacunes.

Nous avons également compris que de nombreux enfants souffraient de stress en raison du confinement. Ainsi, nous organiserons des sessions pour leur apporter un  soutien psychosocial. Pour les enfants de travailleurs migrants qui sont retournés dans leurs villages et qui ont fait l’objet de rumeurs comme ayant eu la COVID-19, nous allons mener des activités  » inclusives ».

Enfin, nous allons également améliorer les infrastructures dans les écoles, les désinfecter et proposer un système de journées alternées.

Au Vietnam : rentrée scolaire, le 5 septembre

Bien que la pandémie se soit aggravée dans certaines villes, la situation reste stable et moins préoccupante dans les zones de parrainages.

Afin de préparer la rentrée des classes, le personnel de l’école avec les parents ont désinfecté les salles de classe et les installations .

ChildFund a mis en œuvre un certain nombre d’activités en réponse à la pandémie, parmi elles, deux sont essentielles à la reprise de la scolarité : 

  • distribution de 13 148 kits de fournitures scolaires, 
  • distribution de 23 160 bouteilles d’eau réutilisables.

Au Cambodge: rentrée scolaire, le 7 septembre

Même si les écoles ont été autorisées à rouvrir, chaque école doit strictement garantir les bonnes pratiques d’hygiène pour prévenir les cas d’infection. En collaboration avec les équipes locales, 4 provinces vont recevoir :

  • des masques lavables,
  • des écrans faciaux

ainsi que des livres et du matériel scolaire.

Il est prévu également de fournir du savon, des désinfectants pour les mains et des thermomètres aux écoles afin de contrôler la températures des enfants et enseignants.

En Indonésie : rentrée scolaire uniquement en distanciel

Le gouvernement indonésien a décidé de poursuivre l’enseignement en ligne : utilisation de l’application Whatsapp, Zoom, Google Class, etc. Cependant, l’éducation en ligne n’est accessible qu’aux enfants qui disposent de matériel informatique/numérique adéquat y compris internet. Ce qui n’est pas le cas pour beaucoup d’enfants des communautés où nous intervenons. Par conséquent, notre partenaire pallie la situation en distribuant des exercices et des cours aux enfants directement chez eux.

En complément . L’ajustement se concentre sur l’activité d’éducation informelle, signifie l’activité menée au niveau communautaire, en particulier les parents / tuteurs et les enfants que nous avons comme priorité de programme de 3 ans appelée Modèle de programme ACTIVE4Future, avec une série d’interventions, inclus 1). Projet parental positif et 2). Projet de compétences de vie et de littératie financière.
b. Promouvant les droits à l’éducation des enfants, nous soutenons et fournissons des services aux enfants par le biais d’un soutien éducatif en ligne:: services en ligne Kejar cita, campagne d’éducation numérique, centre d’apprentissage communautaire (appelé LOPO CERDAS axé sur la lecture, l’écriture, le comptage), webinaire, atelier en ligne , talk-show. Dans le webinaire lié à l’éducation: compétences de vie et littératie financière, nous avons inclus des participants représentant le point de vue des parties prenantes – gouvernement et acteurs de l’éducation, de la famille et des enfants à travers 3 webinaires différents.

Au Mexique : rentrée scolaire, le 24 août

Au Mexique, l’épidémie montre un léger ralentissement, mais la situation est loin d’être contrôlée ; de nouveaux pics ont été détectés en zones rurale, notamment nos zones d’intervention.

De ce fait, la rentrée des classes a eu lieu « virtuellement », le Ministère de l’Education ayant annoncé dès juillet que les écoles ne pourraient pas rouvrir avant janvier 2021. L’éducation “en ligne” permet aux élèves de suivre les programmes officiels de chaque classe, par le biais d’internet, de la radio, ou de la télé, mais la plupart du temps les enseignants demandent aux parents d’envoyer les devoirs par email ou WhatsApp, ce qui représente un sérieux défi pour les familles en milieu rural qui n’ont pas accès a internet et doivent payer le cybercafé ou du crédit téléphonique pour pouvoir envoyer les devoirs et autres travaux.

Afin de contribuer à l’apprentissage des enfants :

  • 1235 familles ont reçues une aide financière de 1600 pesos par mois durant 3 mois (plus ou moins 63 € mensuel) , montant calculé selon les coûts d’alimentation de base pour une famille de 5 personnes. Ces ressources leur permettent de compenser la perte de leurs revenus du au confinement, elles peuvent être allouées à l’achat d’aliments, de médicaments, et au frais électricité et d’internet (pour transmettre les devoirs des enfants par exemple),
  • 14 934 familles ont reçu des kits d’hygiène avec du savon, gel, shampooing, masques, etc.),
  • 1709 enfants ont reçu des kits scolaires et récréatif composés de feuilles, cahiers, crayons, jeux de société, etc.

Depuis fin mars, les équipes préparent chaque semaine un “kit d’activité” sous forme d’infographies (pour envoi par WhatsApp ou sms, impression en flyer ou posters) et de messages à enregistrer (diffusion radio ou par haut-parleurs dans les communautés les plus isolées) avec des messages de prévention hygiène/santé/violence et des activités ludiques et éducatives à réaliser en famille, selon l’âge des enfants. Enfin, ils travaillent à des ajustements de leurs programmes : lancement en octobre des cahiers d’activités pour parents et enfants de 0 à 5 ans avec des petites vidéos complémentaires, puis pour la fin de l’année au lancement d’un programme de radio axé sur la prévention de la violence.

En Haiti : rentrée scolaire, le 9 novembre

Afin de terminer l’année scolaire 2019/2020, et permettre aux enfants de passer leurs examens du 9 au 22 octobre, une rentrée progressive s’est mise en place dès le 10 août pour finaliser le programme scolaire.  

Face aux emplois perdus, et à l’insécurité alimentaire amplifiée par la crise de la COVID-19, sur la Chaîne des Matheux, à Salagnac ou encore à Port-Salut, nous avons concentré nos efforts pour assurer des moyens de subsistance aux  exploitants agricoles et avons procédé à l’achat et à la distribution de :

  • 800 marmites de haricots pour 185 familles,
  • 240 boites de carottes pour 240 familles,
  • 6150 arbres fruitiers et forestiers pour 250 familles,

Sans oublier, 600 bidons d’eau à robinet pour le développement des cultures, 30 caisses de chlore granulés, et 137 caisses de savons pour permettre aux familles d’appliquer et respecter les gestes barrières.

Je remercie toutes les personnes qui ont permis que ma famille et moi, recevions de quoi manger directement à la maison.
Avec mes amis, et mes voisins, nous apprenons les gestes barrières que l’association nous a montré, et nous respectons les gestes barrières pour protéger notre santé. Stefany, Equateur

Téléchargez le rapport sur la poursuite de l’enseignement !

Jamais votre soutien n’aura été si essentiel
pour nous permettre de continuer et protéger les enfants !

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut