Skip to content

La solidarité forme la jeunesse

Des jeunes en pleines ambitions solidaires !

Les jeunes ont soif d’engagement

L’engagement associatif n’est pas quelque chose qui s’apprend. C’est avant tout un état d’esprit, des valeurs que l’on porte et que l’on souhaite partager, pour se rendre utile et donner du sens à sa vie, et essayer d’aller ainsi vers une société plus solidaire.
Les jeunes s’engagent surtout aujourd’hui pour les causes environnementales, car ils se sentent directement concernés par l’évolution de la planète et les problèmes climatiques. Lorsqu’il s’agit des autres causes, et en particulier humanitaires, c’est parfois plus compliqué ! Pourtant, l’étendue des catastrophes humanitaires et climatiques n’est plus à démontrer. Beaucoup de populations, notamment en Afrique et en Asie, manquent de tout : accès à l’eau, nourriture, médecine et éducation.

Les jeunes se mobilisent

Je pense qu’émerge actuellement une conscience environnementale -et par voie de conséquence sociale- très forte au sein de la jeunesse française. Il y a une volonté d’action, une ambition de bouger les lignes, de faire entendre, finalement, la voix de la jeunesse aux dirigeants politiques et économiques. Je remarque personnellement un engouement particulier pour l’action associative, je n’ai aucun mal à sensibiliser, à fédérer, à recruter. L’association permet aux jeunes d’avoir un impact réel sur leur environnement sur le moyen/long terme elle est surtout très formatrice professionnellement. C’est un réel tremplin dans la vie active pour les lycéens comme pour les étudiants du supérieur.

Léo, jeune engagé au sein de BE CLOTHE*

Un Enfant par la Main délivre de plus en plus d’attestations bénévoles aux jeunes qui se mobilisent, car cela leur permet de valoriser leur engagement associatif.
Quelques initiatives menées en faveur d’Un Enfant par la Main :

  • « BE CLOTHE » créé par des lycéens de Belfort : ce projet de recyclage de vêtements via un atelier d’insertion, de création de Tote bags et de revente a permis à 142 enfants haïtiens de recevoir un kit scolaire pour aller à l’école,
  • Parcours citoyen : 100 heures sont données à l’association par étudiant pour aider à la mise en oeuvre de projets avec l’Ecole centrale de Paris,
  • Projets de classes avec des lycées pour aider les enfants cambodgiens à apprendre à lire grâce à la construction d’un kiosque de lecture, ou encore pour aider les jeunes exclus au Vietnam à pratiquer le rugby,
  • Mobilisation d’écoles primaires avec l’école de la philanthropie, et de collèges à l’initiative des enseignants avec l’organisation d’événements sportifs,
  • Mobilisation d’une école hôtelière en Seine et Marne à l’initiative d’un professeur/parrain de l’association pour permettre à des enfants sénégalais d’avoir une identité via un certificat de naissance

Que faire pour que cela se renforce?

Il faut que les associations informent mieux les jeunes et de façon différente, et qu’elles les impliquent dans des projets concrets : les jeunes souhaitent avant tout AGIR car l’avenir, c’est maintenant !

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Scroll To Top