Journée des droits de l’enfant

journee des droits de l'enfant
Investir en faveur des droits de l'enfant !

Journée des droits de l’enfant: Investir en faveur de leurs droits !

Les droits de l’enfant constituent un levier puissant pour amorcer un cercle vertueux vers l’égalité, la paix et l’atteinte des Objectifs de Développement Durable.

A l’occasion de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant célébrée le 20 novembre 2017, onze ONG françaises du Groupe Enfance de la Coordination Humanitaire et Développement dont Un Enfant par la Main fait partie ont réunit des professionnels de l’aide internationale afin de débattre sur la priorité à accorder aux droits de l’enfant dans le cadre de l’Agenda de Développement Durable et de l’Aide Publique au Développement.

Cette rencontre a eu lieu à l’OCDE, le 16 novembre 2017, sous forme de tables rondes  avec pour thèmes :

  • Agenda 2030 : quelle place pour les Droits de l’Enfant ?
  • Droits de l’enfant : quelle priorité pour l’aide publique au développement ?

Cette rencontre fut l’occasion pour Un Enfant par la Main et les 10 autres ONG membres du groupe Enfance de pour parler d’une seule voix et attirer l’attention sur l’importance de préserver et défendre les droits de l’enfant.

Florence Provendier, Directrice de l’Association vous livre ces impressions sur cette journée

En France nous sommes loin des 0,7% de l’aide publique au développement promise aux pays du Sud par l’EU.
Il faut veiller à la sécurité de l’environnement dans lequel vit l’enfant ( objectif 16.2 ODD) avant toutes choses.
L’état a pour obligation de :
– Faire respecter les droits de l’enfant
– Protéger les enfants
– Et mettre en œuvre ce qui concours à l’éducation et la santé des enfants
L’OCDE lance un nouveau portail de données avec 50 indicateurs relatifs au bienêtre des enfants.

investir droits de l'enfant

Les droits de l’enfant au cœur de nos programmes en Afrique, en Amérique latine et en Asie

Un Enfant par la Main et ses partenaires sur le terrain se donnent pour mission de permettre aux enfants de grandir dans le respect et la promotion de leurs droits.

Au sein de nos programmes de parrainages, la place de l’enfant est essentielle et, est une condition à son bon développement.

Pour que chaque enfant puisse s’exprimer et exister en tant que tel, l’Association à titre d’exemple met en place :

  • Des clubs pour enfants où les enfants s’expriment sur leurs besoins, apprennent leurs droits, participent à la vie de leur village.

Cette journée mondiale des droits de l’enfant met avant tout, en lumière les injustices dont souffrent les enfants dans le monde en s’appuyant sur la Convention internationale des droits de l’enfant de 1989.

Si beaucoup de progrès ont été réalisés, la situation reste préoccupante pour de nombreux enfants et les violences à leurs égards compromettent leur développement, leur santé, et leur éducation.

Pour cette raison, un objectif distinct visant à mettre fin à toutes les formes de violence à l’égard des enfants a été ajouté aux nouveaux objectifs 2030 du millénaire.

Il s’agit de l’objectif 16.2 : Mettre fin à l’abus, à la négligence et à l’exploitation des enfants.

Pour mettre fin à ce fléau qui touche plus d’un milliard d’enfant dans le monde chaque année, le réseau ChildFund Alliance a mené une étude internationale intitulée « Counting pennies ».

Cette étude révèle qu’en 2015 seulement  0.6% de l’aide internationale a été allouée à la lutte contre les violence aux enfants.

Sur le terrain, nos partenaires locaux travaillent avec les enfants afin que les gouvernements et les autorités locales tiennent leurs engagements et ce dans le cadre de ce nouvel objectif 16.2 .

La responsabilisation des enfants améliore leur protection et réduit la violence à leur égard en fournissant aux enfants et à leurs communautés des connaissances sur leurs droits et le système de protection de l’enfance» a déclaré Meg Gardinier, Secrétaire générale de ChildFund Alliance.

Cette démarche leur permet de s’engager dans un dialogue éclairé avec les décideurs sur des questions qui les préoccupent.

ChildFund croit fermement que les enfants ont le droit d’avoir leurs opinions prises en compte dans les processus décisionnels qui affectent leur vie.

La responsabilisation des enfants leur donne l’occasion de jouer un rôle dans l’amélioration des systèmes qui sont censés les protéger.

Dans le cadre de quatre projets pilotes menés en Inde, au Mexique, au Paraguay et au Vietnam entre juin et août 2017, les enfants âgés de  13 à 17 ans ont appris leurs droits et rencontré des personnes responsables de la protection de l’enfance dans leurs communautés . Ils ont organisé des séances de travail et de plaidoyer pour sensibiliser leurs pairs, les jeunes et les adultes de la communauté au sujet de leurs découvertes .

Linh est un jeune adolescent vietnamien. Il nous parle de ce qu’il a appris lors de ces rencontres:

Je n’avais aucune idée de ce que je ferais avant de venir à des formations de responsabilisation pour les enfants.

J’ai appris beaucoup de nouvelles choses comme les droits de l’enfant.

Je connais mieux les politiques et les lois. Je n’avais jamais entendu parler de la protection des enfants avant.

Je ne savais pas que les enfants avaient leurs propres droits et qu’il y avait des articles juste pour les défendre.

La lecture et l’analyse du système de protection de l’enfance m’aide à réaliser que les déclarations sur les documents ne vont pas de pair avec des choses qui se sont passées dans la réalité.

Maintenant, je sais que les enfants ne sont pas toujours protégés.

Je suis plus lorsque je m’exprime et je peux mieux expliquer aux autres les droits de l’enfant.

 

Florence Provendier, Directrice d’Un Enfant par la Main s’est livrée au micro de Camille Decure dans l’émission
« Un Jour, Une action » sur Radio Sentinelle afin de parler des droits de l’enfant

Une attention constante et soutenue aux enfants et à leurs droits constitue un levier puissant pour amorcer un cercle vertueux vers l’égalité, l’atteinte des objectifs du développement durable et la paix.
Veiller aux droits de chaque enfant, œuvrer pour que la société les protège en toutes circonstances, agir en concertation, c’est aussi penser le monde.
Etat, famille, collectivité, entreprise, ONG… nous avons tous un rôle à jouer.

Grâce au parrainage, Un enfant par la Main agit au quotidien pour permettre à un maximum d’enfants d’avoir un certificat de naissance, d’aller à l’école, de manger à sa faim, tout en veillant à l’environnement dans lequel ils grandissent… autant de sujets que Florence Provendier aborde au micro de Camille Decure, journaliste chez Radio sentinelle.

Ecoutez l’intégralité de son interview => https://lnkd.in/dMx9v5y

 

 

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990