Aller au contenu

Ensemble pour le droit des filles

Mobilisons-nous pour les protéger !

L'éducation des filles dans le monde

Aujourd’hui, l’égalité des sexes est un droit fondamental encore peu respecté dans le monde.

L’éducation joue un rôle essentiel en donnant aux filles et aux femmes la liberté de prendre leur vie en main afin d’en améliorer les conditions.

Depuis plus de 30 ans, Un Enfant par la Main œuvre en faveur de l’éducation des enfants dans les pays en développement, et notamment des filles, souvent les premières victimes d’inégalités et exclues du système éducatif. Malgré l’évolution favorable du taux de scolarisation des filles au niveau mondial depuis 1995 de 73 % à 89 %, les mariages forcés, les grossesses précoces et l’exploitation restent des discriminations intolérables.

C’est en garantissant les droits des filles et leur autonomisation que nous pouvons contribuer à développer des économies qui bénéficieront à l’ensemble des sociétés.

Notre programme de Pata et Kerewane au Sénégal

Faire un don régulier pour les droits des filles, c’est permettre à Un Enfant par la Main d’accompagner dans la durée des milliers de jeunes filles vers une autonomie. Vous participez au financement de l’ensemble de nos projets œuvrant pour les droits des filles, et leur offrez l’opportunité de prendre leur vie en main.

Des chiffres alarmants : 1 fille sur 5 mariée avant l’âge de 18 ans,

Samba et Gerda, une belle histoire de parrainage
  • La grossesse et l’accouchement : 1ere cause de mortalité chez les jeunes filles de 15 à 19 ans,
  • 53% des enfants déscolarisés sont des filles,
  • Deux tiers des 750 millions d’adultes alphabètes sont des femmes,
  • Seulement 52% des femmes mariées ou en concubinage prennent librement leurs décisions concernant les rapports sexuels, l’utilisation de moyens de contraception et les soins de santé,
  • Près de 15 millions de filles de moins de 18 ans sont mariées chaque année, soit 37 000 par jour,
  • 1 femme sur 3 subit des violences physiques et/ou sexuelles au cours de sa vie,
  • Les femmes assument 2,6 fois plus de tâches familiales et de travaux domestiques non rémunérés que les hommes, ce qui explique leur différence de salaire,
  • Sur le marché du travail, les femmes gagnent en moyenne 24% de moins que les hommes

L’importance du combat pour l’égalité des genres

Le Sénégal : une année en actions !

Un Enfant par la Main défend l’égalité entre les sexes pour que les filles et les femmes aient autant de chances que les garçons et les hommes à prendre en main leur avenir et à réaliser leur potentiel.

Aujourd’hui encore, les filles dans le monde continuent d’être discriminées parce qu’elles sont nées filles. Elles sont notamment privées d’éducation.

Plusieurs raisons à cela :

  • La pauvreté

Les familles qui vivent dans la pauvreté n’ont pas les ressources nécessaires pour payer les frais de scolarité de leurs enfants

  • Les traditions culturelles

Dans certaines sociétés, les filles sont considérées comme un fardeau pour la famille. Leur éducation n’a donc aucune importance car leur destin est d’être mariées jeunes et de s’occuper des tâches ménagères et des enfants.

Enfin, les parents n’étant parfois jamais allés à l’école eux-mêmes, ne remettent pas en question ces pratiques sociales.

  • Les violences en tout genre

Les filles sont sujettes aux violences sur le trajet de l’école, ce qui peut conduire certains parents à les retirer de l’école afin de limiter ce risque.

La gestion de l’hygiène menstruelle est souvent difficile dans certains contextes. L’accès aux protections hygiéniques est souvent onéreux et les écoles ne disposent pas d’installations adéquates pour faciliter l’hygiène et l’intimité (accès à l’eau, toilettes, etc.).  De nombreuses filles arrêtent donc l’école pendant la période des menstruations.

Nombreuses sont celles, également, qui subissent des mutilations génitales les empêchant d’avoir une scolarité normale ou encore sont mariées de force et contraintes à des grossesses précoces.

  • Le non enregistrement des naissances

Les filles sans identité juridique et sans certificat de naissance ne peuvent pas s’inscrire à l’école, passer d’examens scolaires, obtenir des diplômes et ne peuvent pas poursuivre leur éducation jusqu’au bout pour prétendre à un métier.

  • Les situations d’urgence renforcent la vulnérabilité des filles

Quand les écoles sont fermées suite à une catastrophe naturelle ou lors d’une pandémie comme celle de la COVID-19, les filles sont souvent les premières exclues du système éducatif.

En dépit des efforts déployés pour parvenir à la parité filles-garçons, les freins à l’accès à une éducation de qualité pour les filles restent très nombreux.

Un Enfant par la Main s’engage pour soutenir les filles et les femmes dans le monde

Le Sénégal : une année en actions !

Parce que les droits des filles et leur éducation sont des formidables leviers pour lutter contre la pauvreté, nous agissons pour :

  • Construire et rénover des écoles afin de rendre l’éducation accessible à toutes les filles,
  • Améliorer les compétences des enseignants pour garantir une éducation de qualité,
  • Financer des bourses et des fournitures scolaires pour aider les parents qui ne parviennent pas à assumer les frais de scolarité,
  • Garantir au sein des écoles des infrastructures adaptées pour faciliter l’hygiène menstruelle aux filles, en construisant des toilettes adaptées,
  • Distribuer des protections hygiéniques et appuyer leur fabrication locale pour améliorer l’accessibilité,
  • Distribuer des vélos pour leur permettre de reprendre le chemin de l’école et limiter les violences sur le chemin de l’école,
  • Protéger les filles des violences telles que l’excision ou encore les mariages précoces,
  • Sensibiliser les familles sur l’importance de l’éducation des filles

A propos d’Un Enfant Par La Main

Notre Approche, Nos Missions

Les droits de l’enfant

Share This
Faire défiler vers le haut