Aller au contenu

Les décodeurs du parrainage

Décryptez les défis quotidiens auxquels sont confrontés vos filleuls !

Les décodeurs du parrainage

Pourquoi ce n'est pas si simple ?

Lorsque l'on parraine un enfant avec Un Enfant par la Main, il est possible de correspondre avec lui/elle en échangeant des courriers environ deux fois dans l'année. L'expérience de la correspondance écrite n'est pas toujours évidente pour les enfants pour de multiples raisons, notamment le retard dans l'alphabétisation.

En effet, c'est un enjeu majeur dans nos programmes de parrainage quand on sait que 773 millions de jeunes et d’adultes dans le monde sont analphabètes (source UNESCO, 2021).

Pour ce 1er numéro, "les Décodeurs du parrainage" sont partis à la rencontre des équipes sur le terrain et des enfants parrainés pour en savoir un peu plus sur le défi que représente la rédaction d'un courrier, mais aussi son acheminement d'un bout à l'autre du globe.

Aller à l'école et savoir écrire : un défi dans nos pays d'intervention

Mana, ok

Les retards dans la scolarisation, et donc en termes d'alphabétisation, sont beaucoup plus
fréquents qu'on ne le pense...

  • L'absence d'école dans le village de votre filleul(e), ou son éloignement, le manque de
    professeurs qualifiés et de matériels pédagogiques sont des raisons malheureusement
    assez courantes ;
  • Un enfant peut avoir rejoint l'école tardivement, avoir été malade, être porteur d'un
    handicap ou avoir été victime de violence (travail forcé, exploitation sexuelle...) qui l'ont
    empêché de suivre sa scolarité ;
  • Les frais de scolarisation comme les coûts d'inscription, des fournitures scolaires ou
    encore d'un uniforme sont aussi un frein pour les familles les plus démunies qui
    préfèrent confier à leurs enfants la garde des plus jeunes frères et sœurs à la maison,
    ou des travaux aux champs pour augmenter les revenus du foyer ;
  • La place des femmes et des filles dans la société est un enjeu majeur puisqu'elles sont
    les principales exclues du système d'éducation dans de nombreux pays. Elles sont
    moins scolarisées ou, lorsqu'elles le sont, sortent du système scolaire plus tôt, en
    général avant le secondaire.

Tous ces défis sont des priorités au sein de nos programmes de parrainage afin que chaque
enfant puisse accéder au droit à l'éducation qui est un droit fondamental.

Savoir s'exprimer et communiquer : un apprentissage pour les enfants

Preparation ateliers d'écriture

De manière générale, écrire n'est pas chose facile pour un enfant... Lorsque le parrainage
commence, vous, parrains et marraines, faites la connaissance de votre filleul(e) à travers le
dossier de parrainage que vous recevez.

  • Pour votre filleul(e), c'est votre premier courrier qui lui permettra de savoir qui vous êtes !
    Il peut être difficile au début pour l'enfant d'écrire à une personne qui habite dans un
    autre pays, d'une autre culture, parlant une autre langue... Il faut un peu de temps !
  • Les enfants sont jeunes, ils ont un vocabulaire encore peu développé pour pouvoir
    vraiment décrire leur quotidien et entretenir une relation personnalisée ;
  • De nombreux enfants sont aussi très timides et peuvent manquer de confiance en eux.
    Ecrire à son parrain, sa marraine peut être très intimidant !
  • De plus, lorsque le français n’est pas forcément la langue maternelle de votre filleul(e),
    écrire en français peut être plus dur, par exemple à Haïti, Madagascar et au Sénégal.

Parole d'expert

760px × 460px – image dans page Word press (8)
760px × 460px – image dans page Word press (9)

Dans les coulisses de l'Association

Lorsque vous écrivez un courrier à votre filleul(e), celui-ci est collecté, relu, identifié, traduit, mis sous pli et envoyé au bureau du partenaire local de la communauté. Lors de l'envoi, de nombreux aléas sont possibles :

  • problèmes postaux,
  • grèves,
  • routes coupées, etc qui peuvent retarder l'acheminement de votre courrier comme de celui de votre filleul(e)...

Regard d'enfant

 

Maquisuel, 10 ans, parrainé au Brésil par Martine en France. Il nous explique en quoi la correspondance avec son parrain Français est importante pour lui.

Véritable lien entre un parrain et son filleul, la correspondance est un moment fort de chaque parrainage. En encourageant les enfants à pratiquer l’écriture, vous faites aussi avancer l’alphabétisation.

 

Share This
Faire défiler vers le haut