Aller au contenu

URGENCE SÉISMES en Turquie et en Syrie : chaque minute compte !

S'amuser

Les décodeurs du parrainage :Épisode 4

s'amuser

Considéré comme un droit fondamental par la Convention Internationale des Droits des Enfants (CIDE), le jeu et l’accès aux loisirs ne sont pourtant pas une évidence pour tous, partout. Quels sont les freins qui empêchent les enfants de s’épanouir par le jeu et quelles peuvent être les conséquences lorsqu’un enfant n’a pas la possibilité de s’amuser ? Pour tenter de comprendre ces enjeux pour les enfants, nous avons rencontré des experts de la petite enfance et des professeurs qui, chaque jour, accompagnent les enfants pour assurer leur bien-être et leur bon développement.

Quand le jeu et le sport font avancer l’ensemble des droits des enfants, promeuvent l’égalité des chances et de genre, ils deviennent alors un véritable moteur de nos actions auprès des enfants et des communautés que nous soutenons. Direction le Vietnam, le Kenya, Madagascar, le Cambodge ou encore le Honduras pour découvrir comment l’accès au jeu change la vie de milliers d’enfants !

Pourquoi ce n'est pas si simple ?

décodeur 3 jeux

Dans certaines régions du monde aux contextes socio-économiques très difficiles, les enfants sont souvent confrontés à une réalité qui ne laisse pas vraiment de place au jeu. Zoom sur les freins qui empêchent les enfants de s’amuser librement.

Le manque de moyens pour jouer.

Dans les régions où nous travaillons, très souvent les familles n’ont pas les moyens de subvenir à leurs besoins fondamentaux (manger à leur faim, boire une eau potable, se soigner) et les collectivités n’ont pas suffisamment de financements publics pour s’équiper en infrastructures de loisirs. Sans jouets, sans crayons ni cahiers de dessin, sans livres, difficile pour les enfants de se divertir. Même constat dans les écoles, qui peinent déjà à s’équiper en matériels pédagogiques, où, bien souvent, la cour de récréation n’a de « récréative » que le nom. Les jeux sont absents ou non adaptés aux âges des enfants, ou bien trop vétustes et donc peu sûrs pour les plus petits.

Le manque d’occasions pour s’amuser.

Les enfants ont parfois très peu de temps pour eux et donc pour s’amuser. Bien souvent, leur famille fait peser sur leurs jeunes épaules un certain nombre de responsabilités chronophages et fatigantes comme les corvées d'eau, la lessive, la vaisselle, les petites courses ou encore la surveillance de leurs plus jeunes frères et sœurs. Bien souvent, l’école ou toute infrastructure se trouve très éloignée des villages et les enfants sont alors obligés de parcourir des kilomètres chaque jour à pied, ce qui, là encore, leur laisse malheureusement peu de temps pour le jeu.

La place de l’enfant dans la société.

Dans des régions à fortes précarités, les droits des enfants sont très peu connus et respectés. Parfois considérés comme une source de revenus supplémentaires pour leurs familles, les enfants vont aider leurs parents en travaillant, ce qui les empêche de suivre leur scolarisation ou d’accéder aux jeux et toute forme d’amusement, assimilés à une perte de temps. De plus, les jeux ont souvent lieu à l’école, et lorsque les enfants ne sont pas scolarisés, comme c’est le cas pour des millions d’enfants dans le monde, ils n’ont pas l’opportunité de découvrir de nouvelles formes d’amusement.

Enfin, la méconnaissance des bienfaits du jeu et du sport.

Souvent considérés comme des activités non prioritaires, ils sont peu encouragés et peu financés malgré leurs bienfaits.

Paroles d'experts

décodeur parole d'expert 3

Le jeu est un élément essentiel au bon développement des enfants. Le manque d’accès aux jeux et au sport peut engendrer des retards moteurs et/ou psychologiques importants chez l’enfant, et avoir un impact direct dans l’acquisition de compétences essentielles pour sa vie d’enfant et d’adulte.

Comme l’explique Katy Kane, professeur principale au Centre de Développement de la petite enfance (ECD) à Ziguinchor, au Sénégal, « nous nous basons sur le fait que le jeu est la façon dont les enfants apprennent le mieux. Dès le plus jeune âge, l'apprentissage a un grand impact sur les enfants, car ils sont réactifs, ils retiennent tout ce qu'on leur apprend et imitent tout ce qu'ils peuvent voir autour d'eux".

bienfaits jeux

Tour d’horizon des principales vertus du jeu, du sport, et d’autres formes d’amusement pour nos enfants !

Le jeu favorise l’apprentissage et le contrôle de la mémoire.

Le jeu permet l’éveil de l’enfant, ce que l’on appelle le développement cognitif. Les exemples sont nombreux ! Chanter une comptine fait travailler la mémoire et enrichit le vocabulaire. Jouer avec un dé pour apprendre à compter. Sans cela, l’enfant risque d’avoir des problèmes pour apprendre des notions et les retenir à long terme.

Le jeu développe les compétences motrices.

Dessiner, découper, coller, jouer aux billes, à la dinette… sont autant de savoir-faire qui permettent de développer les gestes précis (la motricité fine des doigts, de la main) mais aussi la patience. Lancer une balle, courir, jouer à la marelle, sauter à la corde, ou encore nager… Sont des habiletés qui renforcent la coordination des enfants, leur motricité générale et aussi leur bien-être physique.

droits enfants

Le jeu développe l’imaginaire et permet de mieux se représenter le monde.

Jouer au (à la) « marchand(e) », faire du théâtre, de la peinture, lire un livre…, En imitant ou en s’évadant par le jeu ou les loisirs artistiques, les enfants stimulent leur curiosité et leur créativité. Ils s’entraînent à réfléchir différemment à une situation donnée, ce qui leur permet aussi de gagner confiance en eux.

Le jeu renforce le lien affectif entre parents et enfants.

Ceci est primordial dans l’équilibre psychique d’un jeune enfant, se sentir aimé et valorisé à un impact vertueux pour la confiance en soi, et cela, dès le plus jeune âge.

Le jeu développe l’apprentissage de la vie en société.

Grâce au jeu, les enfants enrichissent leurs compétences en termes de sociabilité à travers le langage, la communication, la vie en communauté, le savoir-être, etc. Le jeu permet d’apprendre et de suivre des règles, de développer l’esprit d’équipe, l’empathie, la persévérance, mais aussi la résolution des conflits !

Au-delà des bienfaits en termes de motricité et de coordination, nous allons voir que le sport permet d’apprendre aux enfants des valeurs essentielles dans la vie de tous les jours. Chris Mastaglio, Directeur de ChildFund Rugby (programme initié par notre partenaire Childfund Australia depuis 2015, nous explique comment le sport peut apprendre aux enfants à tisser des liens et à respecter les autres.

parole d'expert rugby

« Le sport rapproche les gens qui viennent de milieux différents autour d’un objectif commun et leur permet de travailler ensemble, créer des affinités et se concentrer sur leurs ressemblances en mettant leurs différences de côté. (…) J’ai directement vu que le sport pouvait briser les frontières culturelles, religieuses et linguistiques quand il est utilisé dans les programmes qui ont pour projet de donner des résultats concrets. Le sport est un fantastique moyen d’enseigner l’inclusion, le leadership et encourager la prise de décision collective. Dans les années à venir, j’espère que l’accent sera mis sur les bienfaits que le sport apporte dans le déploiement des Objectifs du Développement Durable. »

En cette veille de coupe du Monde de rugby en France en 2023, découvrez en détail le projet ChildFund Rubgy.

Dans les coulisses de l'Association

décodeur jeux

Le jeu et le sport sont deux composantes essentielles de nos programmes et de nos actions sur le terrain tant ils font considérablement avancer les droits et le bien-être des enfants. Petit tour d’horizon de certaines de nos actions qui permettent chaque jour à des dizaines de milliers d’enfants de jouer et de s’amuser !

Jouer… grâce au recyclage !

Comme au Kenya, où le projet Nurturing Care Project permet de distribuer des poupées, des ballons, des petites voitures aux enfants les plus démunis en recyclant les matériaux à disposition. Une façon économique et écologique de s’amuser !

Se divertir, même quand il fait nuit… grâce à une lampe solaire :

pour que les enfants puissent faire leurs devoirs chez eux, mais aussi aient la possibilité de lire, de dessiner, etc, lorsqu’il fait nuit tôt. Nous menons ce type de projet notamment au Cambodge. Là encore, c’est une solution peu coûteuse, écologique et facile d’accès pour les familles !

S’amuser en toute sécurité dans la cour de récréation.

Nous travaillons auprès des écoles pour mettre en place des structures de jeux et du matériel adaptés à l’âge des enfants. Au Vietnam, dans les régions du nord, ou à Hué, nous équipons ainsi des écoles maternelles afin que les enfants puissent jouer en toute sécurité.

Apprendre en s’amusant grâce aux mallettes ludoéducatives.

En travaillant main dans la main avec les écoles, nous sensibilisons et accompagnons les équipes enseignantes au développement de l’apprentissage par le jeu. En 2022, c’est suite à un travail commun avec les professeurs des écoles du programme Vahatra, à Madagascar, que nous avons mis en place le projet de cadeaux solidaires autour des kits de jeux pour les classes de maternelle. Prochainement, ils pourront utiliser avec leurs maîtres et maîtresses des jeux de société, des livres de contes, des imagiers, des affiches pédagogiques, des jeux de construction et des billes pour apprendre les savoirs de base tout en s’amusant !

Développer la lecture et l’imaginaire avec la mise en place de bibliothèques.

Nos équipes ont également à cœur de donner accès aux livres aux enfants, notamment en construisant et en équipant des bibliothèques, comme dans le district de Chloung au Cambodge en 2021 ou encore des bibliothèques mobiles (projet SPLASH) que nous avons déployées à Mumbai en Inde en 2019 pour donner un accès à la lecture à un maximum d’enfants des bidonvilles.

Valoriser et développer la relation parent-enfant dès le plus jeune âge grâce aux jeux.

Le programme «Come play with me» (Viens jouer avec moi) initié en Amérique Latine puis développé en Éthiopie permet aux parents et aux enfants de jouer ensemble dès le plus jeune âge. Cela permet notamment de valoriser la place de l’enfant et du jeu dans la société. Mais aussi de renforcer le lien affectif entre l’enfant et ses parents. Ainsi, des séances de sensibilisation auprès des parents sont mises en place par des professionnels de santé et de la petite enfance.

enfants jeux

Regard d'enfant

Dans la commune de Thuong Tien, dans la province de Hoa Binh, 113 enfants scolarisés ont bénéficié de la rénovation d’aires de jeux en 2019. Avant le projet, la cour de l’école était en terre battue et donc impraticable en cas d’intempéries.

Découvrez la joie de Lin, 5 ans, qui nous parle de sa nouvelle cour de récréation : « Notre nouvelle cour de récréation est très belle et il y a plein de jeux. J’adore faire du toboggan ! ». 

En parrainant un enfant, vous participez aussi directement à l’accès aux jeux et à son épanouissement. A travers vos correspondances parrains-filleul-es, vous leur donnez une opportunité de dessiner et de s’exprimer. Une activité gratifiante et amusante !

En Amérique Latine, la correspondance avec son parrain, sa marraine est aussi l’occasion de se familiariser avec les nouvelles technologies comme les tablettes, tout en s’amusant.

De plus, grâce aux cadeaux de parrains et marraines achetés sur place, les enfants peuvent également s’amuser à la maison, mais aussi partager avec leurs amis et leurs camarades de classe. Vous faites ainsi beaucoup d’heureux et vous participez également de manière concrète au développement de l’économie locale !

En parrainant un enfant, vous contribuez à faire respecter et appliquer le droit de chaque enfant à jouer librement. 
Merci pour votre soutien !

Share This
Faire défiler vers le haut