11 ans de parrainage au Sénégal

Un couple rend visite à leur filleulle au Sénégal

Les préparatifs de notre voyage à la rencontre d’Aïssatou

Fin janvier-début février 2017 mon mari Christian part 2 semaines à Sandicoly au Sénégal pour participer bénévolement à la construction d’une école maternelle.
Je le rejoindrai la 3ème semaine car nous profiterons de l’occasion pour rendre visite à notre filleule Aïssatou qui vit en Casamance au Sénégal.

Les valises se font dans l’excitation. Nous lui avons préparé un petit colis dans lequel se trouve un élément primordial : un tee-shirt.
Et oui, un simple tee-shirt mais qui représente tout ce qui nous unit à Aïssatou et elle le sait, elle connaît son histoire.

En bref, nous pratiquons la course à pied et avons créé une association : les Foy Sonnés. Notre tee-shirt de club le voici. Christian l’a créé en référence à notre soutien à « Un enfant par la main ». En France, à l’étranger, pour un 10km, un marathon ou plus, en été comme en hiver, nous revêtons fièrement ce tee-shirt. Et notre plus grande joie c’est de répondre aux interrogations des gens qui nous demandent des informations sur l’Association. Nous courons pour les enfants et pour Aïssatou c’est pourquoi il est important pour nous de lui en offrir un. Ce sera bientôt chose faite !

Tout est prêt. Mon arrivée au Sénégal a lieu le samedi 04 février. Nous partirons de Sandicoly le lundi. Nous avons 1 jour de voyage. Voiture + bac pour traverser la Gambie. C’est long mais excitant. Nous avons rendez-vous le mardi à 10h à la fédération Dimbaya Kagnalen. Les équipes nous ont envoyé par mail le déroulement de notre visite. De 10h à 11h présentation de la fédération. Ensuite rencontre avec Aïssatou puis visite en début d’après-midi d’une école.

Une rencontre inoubliable après 11 ans de parrainage

L’accueil est très très chaleureux. Le personnel se présente, nous installe dans une salle de réunion, tente de nous relaxer mais au bout de 10 minutes nous voyons notre interlocutrice se tourner vers le couloir et prononcer « Bonjour Aïssatou ». Oh mon Dieu, c’est pas vrai ! Nous ne l’apercevons pas mais elle est là, à 2 pas de nous !

On n’est pas prêts, on nous avait dit midi ! Oh mon Dieu, le cœur bat la chamade, les jambes tremblent, les mains sont moites, les yeux se remplissent de larmes !
11 ans, cela fait 11 ans que nous nous écrivons, 11 ans que nous échangeons photos et autres, 11 ans qu’elle fait partie de notre vie et aujourd’hui ça y est, nous allons enfin pouvoir la voir, la toucher, l’embrasser, lui parler !!!!! C’est NOTRE FILLEULE !!!!! Ces instants ont été MAGIQUES !!!!

Aïssatou est venue avec toute sa famille : sa grand-mère, son grand-père, sa tante et ses cousins. Tout ce petit monde nous est présenté. Grâce à FaceTime notre fille Pauline peut également voir Aïssatou et elles peuvent échanger. C’est énorme ! Je n’arrivais pas à me représenter cet instant, je pensais que l’on serait plus timides  mais non. En fait, notre rencontre semblait être une évidence pour elle comme pour nous. Nos mains ne se lâchaient pas, on avait besoin de savoir si ce que l’on vivait était bien réel.

Un moment inoubliable dans notre relation

Durant 2h nous sommes tous assis autour d’une table. Les membres de la fédération nous présentent l’association : objectifs, bilan, acteurs, bénéficiaires, etc etc. Ils répondent spontanément à toutes nos questions, c’était très intéressant. La parole est également donnée à la famille d’Aïssatou. Les personnes de la fédération nous servent de traducteurs. La grand-mère d’Aïssatou nous montre un carnet dans lequel elle note tous les placements d’argent qu’elle effectue au bénéfice de sa petite-fille. Les gens de la fédération ont été formidables car ils ont su donner une place à chaque moment. Il y avait des échanges « professionnels » mais ils nous ont également encouragés dans nos échanges personnels en donnant la parole à tous les membres de la famille.

Malheureusement pour nous le temps est compté et nous ne pourrons visiter l’école. Mais ce n’est que partie remise car nous avons décidé de revenir l’année prochaine.
Nous quittons Aïssatou et sa famille avec grand regret. Autant la rencontre a été explosive autant le départ est un déchirement.

Cette rencontre est vécue comme un renouveau dans notre relation.  Désormais nos courriers seront un peu moins « solennels ».
C’est un nouveau départ pour nous. Promis, nous ferons tout pour revenir l’année prochaine.

MERCI à tous ces gens dans l’ombre

Cela fait plus d’un mois que nous sommes rentrés et l’émotion est toujours aussi forte quand je me replonge dans mes souvenirs.
Un énorme merci à l’association de nous avoir permis de vivre ce moment, aux équipes sur place qui ont été d’une extrême générosité et gentillesse.
Un énorme MERCI à tous ces gens dans l’ombre sans qui ces belles actions ne verraient pas le jour car avant l’argent c’est de l’homme dont on a besoin.

Share This