Aller au contenu

Une tombola pour dire STOP AU COVID-19 : 190 lots à gagner ! 

Covid-19 : La situation dans nos pays d’intervention ! 

Mon parrain est devenu le parrain de ma fille !

Mon parrain est devenu le parrain de ma fille !
Maria Antonia, 17 ans

Parrainées de mère en filles

Parrainée pendant de nombreuses années, ma fille aînée Pamela est maintenant en école de journalisme.

Elle veut devenir Professeur à l’Université.

Son parrain était mon parrain. J’ai eu la chance de faire partie des premiers enfants parrainés en 1980 lorsque ChildFund s’est installé dans la ville de Crato au Nord du pays.

En 1980, lorsque ChildFund Brésil s’est installé dans la ville, les familles étaient méfiantes se souvient Paula, une des premières enfants parrainées, aujourd’hui maman de 4 enfants.

Malgré l’intérêt que le parrainage représentait pour leurs enfants, les mamans de mes amies étaient méfiantes.

Elles avaient peur qu’en proposant de parrainer leurs enfants, les parrains viennent les chercher et les emmènent.

Après quelques années, les familles comme celle de Paula ont compris que le parrainage était une façon désintéressée d’offrir une chance à leurs enfants de sortir de la précarité et bien plus, puisqu’elles ont été témoins des activités mises en place au profit de tout le village.

Paula explique le bien fondé du parrainage en tant que maman

C’est très important» d’être parrainée. 3 de mes enfants le sont et, je sais pour l’avoir vécu que grâce au parrainage, de nombreuses actions sont mises en place pour les enfants :

  • des écoles ont été construites,
  • des professeurs ont été formés,
  • des formations professionnelles sont proposés pour les plus jeunes,
  • et des actions pour combattre les violences dans les familles, et dans les rues sont déployées.

Aujourd’hui, les enfants ont un bien meilleur accès à l’éducation, mais il est encore difficile de trouver des emplois sur Crato et dans d’autres villes du nord-est.

Mais, je sais aussi que d’anciens enfants parrainés sont devenus enseignants, journalistes, directeurs de banque .

Maria Antônia, sa fille aînée, parle de son parrain

Mon parrain joue un rôle important dans ma vie. Il est utile de voir quelqu’un se soucier de nous. Certains enfants n’ont personne .

Le parrain de Paula est devenu le parrain de sa cadette

Après l’école, Poliana, l’une des filles de Paula âgée de 13 ans prend des cours de tambours et de ballet, tout comme sa mère et sa sœur aînée l’ont fait.

Dans leur garage, la famille arbore une grande affiche avec une photo de Pamela, l’aînée dans un costume de ballet blanc.

Parrainée pendant de nombreuses années, elle est maintenant en école de journalisme et souhaite devenir Professeur à l’Université.

Dans cette belle histoire de parrainage, c’est mon parrain, qui est devenu le parrain de Pamela.

Une jolie façon de garder le lien, avec ce parrain qui était autrefois le mien, et qui aujourd’hui offre la même chance à ma fille.

Pour Poliana, je crois en elle. Je sais qu’elle aura un avenir brillant, même si elle ne sait pas encore la carrière qu’elle va suivre.

Pour l’instant, Poliana aime la danse, le foot, et l’histoire. Après la classe, elle fait de la capoeira et prends des cours de théâtre.

Quant à moi, je viens d’obtenir mon diplôme pour être une travailleuse social.

Pour Marcelo, le mari de Paula, le parrain est comme un ange gardien

Le parrainage est très, très important pour ma famille. Tel un ange, il est là pour nous soutenir.
Share This
Faire défiler vers le haut