Parrain au Vietnam

« Au début, c’était la photo d’un enfant anonyme que la vie a accueilli dans une région à la fois authentique, fière, préservée et magnifique où il me plaît de retourner, Le long de la rivière des parfums, le temps s’écoule lentement, la vie est laborieuse et les conditions de vie des familles modestes. Au tout début,  ce n’est qu’un bout de papier et une bonne résolution de fin d’année… un acte simple qui contraste avec notre quotidien.

La démarche est raisonnée : aider un enfant, réaliser un pacte avec la famille, une scolarisation précoce qui facilitera la vie de la famille au quotidien et le potentiel scolaire de l’enfant. Le hasard m’a désigné la petite Yen Vi dont le père était ouvrier et la mère sans emploi. Lors de ma première visite à la maternelle tenue par des bonzesses, j’ai été impressionné par l’excellente tenue de l’établissement et touché par l’accueil exceptionnel des enfants qui nous avaient préparé une danse traditionnelle. Lors de la visite, l’enfant parrainé est la star de toutes les attentions et ne réalise pas ce qui lui arrive. Nous non plus.

C’est plus tard, alors que l’enfant est maintenant en primaire que j’ai réalisé tout le bénéfice d’un soutien durable, lorsque la petite Yen Vi avec le sourire m’a expliqué ses projets d’avenir. Cette rencontre restera gravée comme un très beau moment de sincérité et d’émotion ».

Témoignage recueilli avant le 10 juin 2017. Date à laquelle Enfants sans Frontières a rejoint Un Enfant par la Main.

Share This