Aller au contenu

Covid-19 : La situation dans nos pays d’intervention ! 

“Au coeur du parrainage”: 35 pages d’histoires vécues pour seulement 20€

Le parrainage : une belle aventure entre parrains au Vietnam

voyage parrain vietnam
Mathilde, chargée des relations parrains et donateurs

Mathilde, chargée des relations parrains et donateurs chez Un Enfant par la Main s’est rendue, en novembre 2019, au Vietnam dans la région de Cao Bang avec 8 parrains de l’Association.

Lors de ce voyage elle a pu s’assurer des actions mises en œuvre grâce au programme de parrainage, créer le lien entre les parrains, les équipes locales et les filleuls, familles et communautés sur place.

Revenue de ce voyage elle témoigne.

Était-ce ton 1er voyage au Vietnam ?

Je m’étais déjà rendue au Vietnam, il y a plus de 10 ans avec mes parents, mes frères et ma sœur. C’était donc la redécouverte d’un pays qui a bien changé durant ces années et surtout une toute nouvelle expérience pour moi, qui n’étais jamais allée à la rencontre des équipes sur place avec lesquelles nous travaillons tous les jours.

Quel a été était le programme de ce voyage de parrains ?

C’était un périple de 15 jours avec une arrivée à Ho Chi Minh au sud et des étapes dans plusieurs villes jusqu’au Nord du pays, dans la région de Cao Bang à la frontière avec la Chine où l’Association compte 409 enfants parrainés.

Plusieurs jours ont été dédiés à la découverte du pays et au mode de vie des populations. Nous avons pu découvrir à travers les visites et certaines rencontres, comment vivent les vietnamiens, leurs coutumes, leur manière de travailler ou encore de cuisiner.

Comment avez-vous été accueillis par les équipes ?

voyage parrain vietnam

Les équipes sur place ont été très accueillantes, chaleureuses et souriantes, nous avons pu visiter les bureaux de Bac kan et d’Hanoi et rencontrer toutes les personnes qui y travaillent. Nous avons eu un moment d’échange avec eux et les parrains ont pu leur poser les questions qu’ils avaient à propos du parrainage et des actions mises en place. Lors des visites et rencontres avec les filleuls, nous étions toujours accompagnés d’un membre des équipes qui était là pour nous guider, et répondre à nos questions.

Quelles ont été tes premières impressions ?

Au début, comme tout le monde j’ai été un peu timide. Par la suite j’ai été très impressionnée et émue de pouvoir rencontrer les familles qui bénéficient directement de nos actions.

Grâce à ce voyage, et ces rencontres, j’ai pu réaliser concrètement à quoi servait mon travail et toutes nos actions pour les enfants.

Quelles réalisations avez-vous pu constater grâce au parrainage ?

J’ai eu le bonheur d’accompagner le groupe de parrains qui parrainait dans la magnifique région de Cao Bang.
Au petit matin de la 1ère journée de visite avec les équipes, enfants et familles ; nous sommes allés visiter un centre de santé qui offre un suivi pour les futures mères, jeunes mamans et bébés.

Ensuite nous nous sommes rendus dans un petit village proche pour visiter un système de canal d’irrigation dans le village de Lung Nien qui permet d’alimenter en eau plus de 16 hectares de cultures.

voyage parrain vietnam

Nous avons également vu un système d’approvisionnement en eau potable qui permet de fournir de l’eau à plus de 150 foyers des villages de Kenh Nien et Dong Da. 

voyage parrain vietnam

Enfin, nous avons visité trois écoles qui bénéficient d’aide et de suivi de la part de ChildFund Vietnam. Notamment la maternelle Dong Da.

voyage parrain vietnam

Comment les parrains ont-ils vécu l’expérience ?

Il me semble que les parrains que j’ai accompagné à Cao Bang ont vraiment été émus et touchés de leur rencontre avec les familles mais également impressionnés de découvrir les conditions de vie du village de leur filleul et les actions de l’association sur place.

J’ai eu l’impression que cette rencontre a rendu concret leur engagement et que depuis, il n’en n’est que renforcé.

Comment les enfants, les familles ont-ils vécu la rencontre ?

voyage parrain vietnam

Au départ, les familles mais également les parrains étaient timides et ne savaient pas trop comment s’aborder. Ils avaient à la fois l’impression de se connaitre de par leurs échanges postaux mais il y avait une certaine pudeur du fait qu’ils ne s’étaient jamais rencontrés.

Pour la plupart des enfants et des familles, ils n’ont jamais vu de personnes extérieures au village ou la région. Ces personnes venues du bout du monde, c’est très intrigant. Certains enfants ont été très curieux d’autres plus timides, comme tous les enfants.

Mais petit à petit, au fil des discussions et des échanges chacun a pu être un peu plus à l’aise. Et nous avons pu vivre des deux côtés un grand moment de partage et d’émotion.

Les mamans des filleuls étaient d’ailleurs très émues à la fin de la rencontre.

Quel a été ton meilleur souvenir ?

C’est très difficile de répondre à cette question car il y a eu beaucoup de moments très émouvants. Mais je crois que mon meilleur souvenir et lorsque nous étions dans l’école d’une des filleules et que les enfants sont sortis pour la récréation, j’ai alors commencé à jouer avec eux. Et malgré la barrière de la langue, nous sommes parvenus à jouer tous ensemble. C’était un grand moment de partage et de rire.

Quel serait ton message pour tous les parrains qui nous soutiennent et qui aimeraient aller à la rencontre de leur filleul ?

voyage parrain vietnam

S’ils ont la possibilité de le faire et qu’ils veulent renforcer leur engagement qu’ils n’hésitent pas. Aller à la rencontre des équipes et des familles est un moment chargé d’émotions et d’échanges qui permet de concrétiser le parrainage et de se rendre compte des besoins sur place et des actions mises en place pour tenter d’y répondre.

Share This
Faire défiler vers le haut