Skip to content

Emmanuel Dol, ancien parrainé devenu proviseur en Haiti

Emmanuel Dol, ancien parrainé devenu proviseur en Haiti

Emmanuel Dol a 24 ans, il vit en Haiti et a été parrainé de nombreuses années.
Depuis juillet 2018, il est censeur dans l’école Bon Berger, l’école de son enfance.
Il y a quelques semaines, nous l’avons eu au téléphone et il accepté de se livrer sur son parrainage, son métier, ses espoirs dans une petite interview mais déjà, il a souhaité nous adresser cette vidéo.

Quelles sont vos principales missions au sein de l’école ?

Je travaille en collaboration avec le personnel administratif et les professeurs.
Je vérifie les cahiers de présence des élèves, les cahiers de préparation des professeurs, les journaux de classe, et réalise des rapports pédagogiques.

Quel a été votre parcours pour devenir censeur ?

j’ai fait des études classiques puis j’ai été diplômé dans les sciences de l’éducation. J’ai ensuite été professeur dans plusieurs collèges.
Aujourd’hui, j’ai deux casquettes: censeur et professeur !

Quels souvenirs avez-vous de votre parrainage, de vos contacts avec vos parrains ?

J’ai toujours été bien considéré par mes parrains.
Grâce à leur soutien et leurs encouragements, j’ai bien travaillé à l’école.
Ils m’écrivaient des lettres, et je leur répondais. Nous entretenions une belle relation.
A la fin de l’année scolaire, mes parrains m’offraient des cadeaux pour me récompenser.

Comment le parrainage vous a aidé à grandir et à construire votre parcours professionnel ?

Le parrainage m’a beaucoup aidé. Le niveau que j’ai atteint aujourd’hui, je le dois au parrainage qui, à la base, m’avait beaucoup aidé.

Vous êtes censeur  à l’école Bon Berger, l’une des régions les plus touchées par l’ouragan Matthew. 4 salles de classe y ont été reconstruites par l’Association. Pouvez-vous nous raconter comment vous avez vécu cette période de reconstruction ?

Après le passage de l’ouragan Matthew, notre école se trouvait dans une situation très critique. En tant qu’ancien élève de cette école, j’avais perdu tout espoir.
Lorsque qu’ Un Enfant Par La Main nous a dit qu’elle allait reconstruire notre école (les 4 salles) je n’ai pas voulu y croire.
C’est au moment où l’on commençait à venir déposer les matériaux que je me suis dit qu’effectivement notre école allait bien être reconstruite. J’ai donc repris confiance !
Un jour , la Responsable des travaux s’est présentée avec un ingénieur, ensuite, ils ont procédé tous les deux au recrutement des maçons (professionnels) puis ils ont réalisé un séminaire de formation pour les maçons sélectionnés. C’est ainsi que le chantier a débuté. Il faut dire que l’équipe était très dynamique.
La Responsable des travaux surveillait à ce qu’il ne manquait pas de matériaux sur le chantier parce qu’elle voulait que la construction soit terminée exactement à la date prévue.
Les maçons travaillaient tous les jours sans relâche sauf le dimanche.  C’est ainsi que la construction a pu se terminer à la date voulue.

Je profite de l’occasion pour féliciter et remercier tous ceux qui ont travaillé dans cette reconstruction. Ce fut un bon travail !

Qu’avez ressenti, vous qui avez plus jeune fréquenté cette école ?

L’Association Un Enfant par la Main fait un travail colossal pour l’éducation des jeunes en Haiti et notamment au sein de l’école Bon Berger.

Quels sont les changements apportés par cette reconstruction, pour l’école, les enseignants et les élèves ?

Depuis novembre 2018, les 4 salles de classe accueillent élèves et enseignants dans un environnement sécurisé.
les salles de classe nous permettent de recevoir les élèves dans de meilleures conditions et leur donner une éducation de qualité.

Elles sont adéquates, elles ont l’éclairage et permettent aux enseignants de travailler l’après-midi.

Quels sont les conseils que vous donnez aux enfants de l’école ?

Les enfants sont notre futur, l’avenir du pays. Ils ont leur place dans cette société. Ils doivent prendre leur éducation au sérieux car l’éducation c’est la clé de la réussite.

Que retenez-vous de la rencontre avec notre Président lors de sa venue à l’école Bon berger ?

Ce fut un privilège de le rencontrer. J’ai été très fier de le voir dans l’école. Il m’a beaucoup valorisé. Il a eu une attitude exemplaire.

Un mot pour nos parrains

Je remercie les parrains pour leur esprit de générosité dont ils sont animés en nous apportant leur aide.

 

 

Share This
Scroll To Top