Aller au contenu

Marine Fouilland

marine 2022
Chargée de programmes
01 43 24 79 33

Marine a rejoint l’équipe du siège d’Un Enfant par la Main en décembre 2018 comme chargée de programmes. Elle a travaillé pour l’Association en Haïti, pays historique de l’association.
Elle y a vécu 2 ans, durant lesquelles elle occupait le poste de coordinatrice départementale d’un projet de soutien à des écoles endommagées par l’ouragan Matthew qui a frappé l’île en octobre 2016.

Elle est en charge du développement et du suivi des programmes de parrainage mis en place par l’Association à Haïti et Madagascar. Pour cela, elle assure la coordination effective des partenaires, elle identifie avec les partenaires et les équipes locales les projets à mettre en place en fonction des besoins locaux, puis elle participe au suivi opérationnel des programmes de parrainage.

J’ai toujours su que je travaillerais au sein d’une ONG, et lorsque j’ai découvert Un Enfant Par La Main, je me suis entièrement retrouvée dans les valeurs de l’association. Les deux années que j’ai passé à travailler pour l’association en Haïti m’ont confortées dans ce choix. Aujourd’hui, elles m’ont donné une force et une motivation supplémentaire pour m’investir chaque jour davantage, pour travailler à rendre possible l’avenir des enfants du monde entier et améliorer leur quotidien.

Sa devise : « Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse » – Nelson Mandela

 

#Portrait de Marine Fouilland

Un Enfant par la Main a décidé de vous présenter qui sont celles qui chaque jour travaillent pour améliorer le quotidien des enfants.

Aujourd’hui, au détour de 7 questions, on vous présente Marine Fouilland et son histoire !

Quel était ton rêve petite ?

Toute petite, je me souviens avoir eu beaucoup de rêves, dont je ne me souviens plus forcément maintenant ! Ce dont je suis sûre, c’est que j’ai toujours été attirée par les paysages étrangers et les différentes cultures. Je rêvais de voyager à travers le monde pour les découvrir. C’est un rêve qui m’a suivi et que j’ai la chance de réaliser petit à petit aujourd’hui !

Enfant, à qui voulais-tu ressembler ?

Je n’ai pas le souvenir d’avoir voulu ressembler à une personne en particulier.
Mais j’ai toujours admiré les personnes qui véhiculaient des valeurs de solidarité, de partage, et de bienveillance.

Si tu étais un moment de la journée, quel serait-il ?

Le matin, après une bonne douche pour me réveiller et un café pour bien commencer la journée !

Pourquoi avoir choisi de travailler chez Un Enfant par la Main ?

J’ai toujours su que je travaillerais au sein d’une ONG, et lorsque j’ai découvert Un Enfant Par La Main, je me suis entièrement retrouvée dans les valeurs de l’association.

Les 2 années que j’ai ensuite passé à travailler pour l’Association en Haïti m’ont confortées dans ce choix. Aujourd’hui, elles m’ont donné une force et une motivation supplémentaire pour m’investir chaque jour davantage !

Quel est ton plus beau souvenir dans l’Association ?

Suite à ma mission avec l’Association en Haïti, plusieurs beaux moments me viennent à l’esprit, tant l’expérience était riche !
Je dirais que le plus marquant était sûrement la distribution de kits scolaires aux enfants des 8 écoles bénéficiaires du projet « Post Matthew ».

Ces écoles avaient été particulièrement endommagées suite au passage de l’ouragan en octobre 2016, et la plupart des familles n’avaient plus les moyens d’équiper leurs enfants.
Les journées de distributions ont été rythmées par de nombreux sourires et moments privilégiés avec les enfants.
Les instants de complicité entre l’équipe terrain d’Un Enfant par la Main et les enfants m’avaient profondément émue.

Si tu devais te décrire en un seul hashtag, quel serait-il ?

#volontaire

Aujourd’hui, à l’âge adulte, quel est ton souhait ?

Que l’on s’oriente vers un monde moins inégalitaire, dans lequel chaque enfant aura l’opportunité de s’épanouir.
Alors, cap ou pas cap ?