Nos actions humanitaires au Cameroun

Nos actions humanitaires au Cameroun
Rejoignez nos
75
parrains et marraines
25 € / mois
pour aider un enfant et sa famille

Découvrez les actions menées grâce à vos parrainages

Zoom sur nos actions humanitaires au Cameroun

Depuis 1979, nous menons des actions humanitaires au Cameroun.

A l’origine, l’association a pris en charge les enfants atteints de maladies graves pour les opérer. Par la suite, les actions se sont recentrées autour de l’éducation.

Depuis 1993, l’association soutient 2 écoles spécialisées : ESEDA et CJARC.

La première, basée à Yaoundé, scolarise 307 enfants ayant des déficiences auditives. En 2016, le taux de réussite aux examens était en hausse avec 74%. La seconde est le Centre des Jeunes Aveugles Réhabilités du Cameroun.

Sa mission est d’œuvrer à la réhabilitation et l’épanouissement des personnes en situations d’handicap visuel. Depuis sa création, 1 500 élèves ont été formés, dont 40% de non-voyants.

A titre d’exemple, voici  les résultats de quelques actions menées au Cameroun :

  • Construction d’une salle de classe
  • Construction de latrines dont une partie a été financé par une action de micro-don en caisse
  • Participation au financement de la construction d’un bâtiment scolaire du CJARC grâce à l’opération MicroDon.

Cameroun en 2018

Éducation

Au Cameroun, 30% des nouveaux nés ne sont pas enregistrés, les privant d’un accès à l’éducation.

L’accès limité à une éducation primaire de qualité dans 4 régions (Extrème Nord, Adamawa, Est et Nord) se caractérise par des taux d’inscriptions faibles et des disparités entre les sexes significatives.

Santé publique

Au Cameroun, la santé publique présente de sérieux problèmes qui frappent particulièrement les enfants.

Le Cameroun fait partie des 20 pays dans le monde où le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est le plus élevé.

Le paludisme est la principale cause de décès chez ces jeunes enfants avec près de 40%.

Les services de prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME) ne sont pas développés, empêchant de se prémunir correctement contre l’infection d’enfants au VIH.

Au niveau nationale, 31% de la population n’a pas accès à l’eau potable et 67% manque d’un assainissement adéquate provoquant de régulières épidémies de choléra.

Économie

Après avoir connu un récession de la situation macroéconomique du pays dans les années 80 à 90, le pays retrouve peu à peu une situation stable lui permettant de relancer son économie.

En 2009, une stratégie de développement du pays pour la période de 2010 à 2020 a été lancée afin d’accélérer la croissance, la création d’emplois et la réduction de la pauvreté.

Malgré un ralentissement de l’activité économique en 2016 dû aux gisements pétroliers arrivés à maturités, la stratégie de développement mise en place s’avère positive.

En effet, le gouvernement poursuit son programme d’infrastructure et ses interventions visant à dynamiser l’agriculture et la sylviculture pour maintenir une croissance solide dans les secteurs des travaux publics et des services.

Share This