Aller au contenu

La 36ème journée internationale de la canne blanche

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > La 36ème journée internationale de la canne blanche

« 100 aveugles, 100 cannes blanches ! »

L’objectif de cette journée pour le CJARC était de sensibiliser la population au handicap auquel sont confrontées les personnes souffrant de déficiences visuelles. Pour cela, le CJARD a collecté 100 cannes blanches afin de les distribuer au cours de la journée, à des personnes atteintes de cécité. « La canne blanche est utilisées par les déficients visuels (aveugles et malvoyants) non seulement comme un moyen pour se repérer dans leur environnement spatial et pour faciliter leur locomotion en évitant les obstacles, mais aussi, cet objet est largement reconnu comme symbole de la cécité » a déclaré Coco Bertin Mowa, co-fondateur et directeur général du CJARC.

La distribution de cannes fut précédée de plusieurs activités menées par les membres du club : une marche, une conférence suivit d’un débat, des matchs de Goalball…Cette journée internationale était co-présidée par Pauline Irène Nguene, la ministre des Affaires Sociales, et Minette Libom li Likeng, la ministre des Postes et des Télécommunications camerounaise. Le CJARC a notamment obtenu de l’Etat camerounais la mise en place d’un centre multimédia : « Pour le CJARC, le gouvernement va doter la structure d’un centre multimédia. Ce sera une opportunité offerte aux non et malvoyants afin qu’ils s’intéressent à l’outil informatique et pourquoi pas, développer des logiciels » a annoncé Minette Libom li Likeng.

Les enfants et les jeunes particulièrement dans le besoin

Les enfants et les jeunes, étant souvent les plus démunis, sont particulièrement exposés au manque de matériel, en effet à l’achat, une canne revient environ à 30 000 Francs CFA, soit la moitié du salaire mensuel moyen. D’après Coco Bertin Mowa « La canne blanche permet et favorise la mobilité et la communication des aveugles. C’est un outil qui facilite l’autonomie des déficients visuels et facilite leur accès à l’éducation et à l’emploi ». La canne blanche apparait donc comme un facteur déterminant à l’amélioration des conditions de vie des enfants et des jeunes aveugles défavorisés. En ce sens, la canne blanche est bien un « outils d’inclusion et d’accès à l’emploi et aux TIC pour l’atteinte des objectifs de développement durable ». Cette journée internationale rentre ainsi en résonnance avec l‘évènement que nous allons mener avec le Groupe Enfance du 18 au 23 novembre sur le parvis de l’Hôtel de ville de Paris destiné à sensibiliser les citoyens sur les objectifs de développement durable.

Actualité antérieure au 10 juin 2017. Date à laquelle Enfants sans Frontières a rejoint Un Enfant par la Main.

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut