Aller au contenu

Journée mondiale des toilettes : Parlons en !

1 personne sur 7 dans le monde n'a pas d'installation sanitaire !
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Association > Journée mondiale des toilettes : Parlons en !

Un enjeu de santé publique !

Selon l’UNICEF, 2,4 milliards de personnes n’ont pas accès à des installations sanitaires décentes, parmi eux 946 millions pratiquent la défécation à l’air libre, car ils n’ont aucune installation.
La défécation en plein air, outre le fait d’être humiliante,  favorise la propagation de maladies.

En effet, chaque année, 760 000 enfants de moins de 5 ans meurent de maladies diarrhéiques , la deuxième cause de décès et une des principales causes de malnutrition chez les enfants de cet âge.

C’est la raison pour laquelle, les Nations Unies, dans le cadre des objectifs du millénaire pour le développement, ont souhaité d’ici 2030 : «Garantir la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous». Objectif numéro 6.

Les actions d’Un Enfant par la Main et ses partenaires
pour changer ces pratiques  et mobiliser tous les acteurs locaux.

En Ethiopie, par exemple, une communauté villagoise met en place de nombreuses actions pour atteindre cet objectif.

Sanitation Campaign - 2nd round

Encore, il y a peu, le district de woreda, dans la ville de Gulele, à la périphérie de la capitale éthiopienne d’ Addis-Abeba, était un désordre.
Aucun système de gestion des ordures, de protection des sources d’eau locales, et d’accès à des sources d’eau salubres n’existaient !

Avec peu de latrines fonctionnelles, les enfants et les membres de la famille étaient régulièrement exposés aux excréments humains et de fait, sujets à  de nombreuses  maladies comme la typhoïde, l’hépatite et la poliomyélite très répandues.
En 2015, l’on comptait 697 enfants victimes de diarrhées et 185 atteints de pneumonie.
Ces deux maladies sont les principales causes de décès en Ethiopie chez les enfants et les adultes. Pourtant, ce sont des maladies évitables !

En collaboration avec les autorités locales, et dans le cadre d’un projet dédié, ChildFund déploit de nombreux efforts pour assurer une eau propre, et maintenir un environnement sain et sur pour les enfants.  Ainsi, dans un premier temps, une douzaine de latrines communales qui nécessitaient des réparations ont été identifiées. Des travaux de rénovation sur des murs effondrés, des portes cassées et des toits endommagés ont été réalisés.

Aujourd’hui, ce sont plus de 25 000 personnes qui utilisent ces nouvelles latrines.

Enfin, notre partenaire a également identifié 502 familles avec de jeunes enfants, dont le système immunitaire est encore fragile afin de leur fournir des jerricanes propres pour stocker l’eau, un système de purification de l’eau et ainsi, protéger les enfants contre les maladies d’origine hydrique. Les équipes ont organisées des ateliers à destination des familles sur l’importance de l’assainissement et les sensibiliser à l’hygiène et à l’utilisation de toilettes.

Pour diffuser ces connaissances au sein de la communauté villageoise, ChildFund Ethiopie et le Bureau de la santé de Woreda ont dispensé une formation de trois jours auprès de 16 bénévoles communautaires et de 25 agents, acteurs du changement. Les sessions ont d’abord démarré par de l’information apportée aux familles sur les diarhéés aigues, le mode de transmission, les symptômes et la prévention. Grâce à ce travail, 4261 foyers ont été ciblés  et 7 foyers de Woreda ont échappé à l’épidémie qui les menacaient.

Jerikan & water tablet provision to prevent AWDConscients  que les latrines et les systèmes de purification de l’eau ne permettent pas de trouver à elles seules, une solution durable aux besoins en eau, et en assainissement d’une communauté, notre partenaire en Ethiopie s’assure qu’il y ait une prise de conscience collective, et une participation de tous pour conduire à un changement durable en matière d’assainissement.

 

 

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This
Faire défiler vers le haut