URGENCE TSUNAMI EN INDONÉSIE : les victimes ont besoin de votre aide !  

Journée Mondiale de lutte contre le Paludisme, le 25 avril !

Des moustiquaires pour lutter contre le paludisme au Mali

Encore aujourd’hui, 1 enfant meurt toutes les 2 minutes du paludisme ; maladie tropicale transmise par une piqûre de moustique. 90% se trouvent en Afrique Subsaharienne.

Les risques de cette maladie causée par la piqûre de moustiques

Le paludisme également appelé malaria est l’infection parasitaire la plus fréquente au monde.

Elle est causée par la transmission d’un parasite lors d’une piqûre de moustique infecté.
Bien que le taux de mortalité ait considérablement baissé ces dernières années, notamment grâce à la mise en place de moyens de prévention et des traitements curatifs efficaces, un enfant meurt de cette maladie chaque minute.

Séquelles neurologiques, augmentation de la mortalité infantile, anémie, naissance prématurée.

L’un des Objectifs du Millénaire approuvé en 2015 par 189 pays est de freiner la progression du paludisme d’ici 2030.

Nos actions pour lutter contre le paludisme

Pour éviter la propagation de la maladie et venir en aide aux enfants et familles touchées dont 90% se trouvent en Afrique Subsaharienne, Un Enfant par la Main distribue des moustiquaires imprégnées d’insecticide.

Aussi, en 2017, grâce à son partenariat avec Goodeed, nous avons assuré la distribution de 2 201 moustiquaires aux enfants et parents de Marka Coungo au Mali.

Badra, 5 ans s’est confié à nos équipes lors de la remise de la moustiquaire :

Je suis content d’avoir cette moustiquaire. je vais me protéger pendant le nuit et je n’attraperai pas le paludisme.

Le Mali est l’un des pays d’Afrique subsaharienne les plus lourdement affectés par le paludisme.
C’est pourquoi, Un Enfant par la Main et son partenaire BØRNEfonden ont distribué 2 201 moustiquaires aux enfants des classes maternelles, aux parents et aux femmes enceintes.

La moustiquaire est le seul moyen efficace pour lutter contre le paludisme.

Les achats ont été réalisés à Bamako auprès du fournisseur GMN Distribution après un appel d’offres.

Avec l’appui des centres de santé locaux, les distributions ont été l’occasion de sensibiliser les bénéficiaires à l’importance de l’utilisation de la moustiquaire imprégnée.

Ils ont été informés sur :

  • les causes : piqûre de moustique anophèle femelle ;
  • les symptômes : maux de tête, vomissement, affaiblissement, convulsions ;
  • les conséquences : anémie, fausse couche, mort ;
  • les groupes les plus vulnérables : femmes enceintes et enfants de moins de 5 ans ;
  • les modes de prévention : dormir sous des moustiquaires imprégnées, assainir son cadre de vie ;
  • les conduites à tenir en cas de symptôme : se rendre au centre de santé le plus proche.

Issa, jeune élève de classe maternelle :
Je suis content. Je vais me coucher sous cette moustiquaire sans avoir peur que les moustiques me piquent. Merci beaucoup !

Plus de 30 000 enfants parrainés depuis 1990

Share This