Une machine à coudre pour suivre une formation au Sénégal

Une machine à coudre pour suivre une formation au Sénégal
6
Cadeaux offerts
30
cadeaux restants à offrir
180
Une machine à coudre
J’offre ce cadeau maintenant
Comment bénéficier d’une réduction fiscale ?

Le marché du travail au Sénégal

Quatrième économie de la sous-région ouest africaine, le Sénégal figure pourtant parmi les pays moins avancés selon les Nations Unies, avec 50% de sa population vivant au-dessous du seuil de pauvreté.

Au taux de chômage élevé, surtout chez les femmes, il faut ajouter le poids du secteur informel qui continue de représenter une part importante du PIB et génère 97 % des créations d’emplois selon la Banque mondiale.

Selon l’organisation internationale du travail, les femmes ayant la responsabilité de leur foyer ne peuvent pas rechercher un emploi.

Le textile artisanal est la branche la plus importante de l’artisanat sénégalais et représente à lui seul 30% des activités artisanales développées au Sénégal.

Des métiers traditionnellement exercés par des femmes mais qui attirent de plus en plus d’hommes aujourd’hui.

Une machine à coudre pour favoriser l’autonomie des jeunes

J’ai décidé de faire de la couture pour assurer mon avenir, avoir un métier et subvenir à mes propres besoins. Actuellement je me débrouille bien au niveau de l’atelier que je fréquente. La machine va beaucoup me servir car elle permettra d’exercer un peu plus que les autres à la maison.

NOGOYE, 20 ans

Déjà 50 machines à coudre ont été distribuées dans la région de Dakar.

Je remercie l’Association qui nous a permis de recevoir ce don qui vient à son heure car nous avions fini notre formation sans avoir les moyens d’exercer notre métier qui nous est si chère. Nous tiendrons compte des conseils que vous avez bien voulu nous donner et vous garantissons de l’utilisation judicieuse de cet outil de travail.

ISSA DIA, Sébikotane

Des nouvelles machines seront données à 26 jeunes femmes et 10 jeunes hommes entre 15 et 27 ans de la commune de Diourbel.

Dans cette commune, le secteur du textile et de la confection laisse place à de nombreuses opportunités de développement.

21 d’entre ont suivi une formation en couture et 15 sont en cours d’apprentissage.

Grâce à vous, ces jeunes (24 qui sont parrainés et 12 qui l’ont été) recevront l’équipement nécessaire pour démarrer leur activité professionnelle. Avec un emploi, ils pourront aussi subvenir aux besoins de leurs familles.

Durant mon parrainage, j’ai bénéficié d’une formation professionnelle et après 3 ans de formation, j’ai obtenu en 2014 une attestation en artisanat au CRETF de Diourbel avec le soutien de la fédération du Baol. Ainsi la machine à coudre me sera très utile car cela va m’aider à développer mon projet professionnel car actuellement je confectionne des habits que je commercialise au marché hebdomadaire de Diourbel.

DIOUMA, 25 ans

Share This